'La promesse et la menace sont-elles deux façons d’évaluer et de traiter le risque inhérent à toute rencontre humaine ?'   Céline Minard

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12601903

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Christian Laborde




- 1 -



Christian LABORDE
Le soleil m'a oublié
Robert Laffont
116  pages
16  euros

03-10-2010

 

    Le bien nommé Marcus est un jeune gars de banlieue. Viré de son lycée, il rejoint son oncle Rudy la seule personne qu'il vénère et qui le comprend, un vieil anar toujours en lutte contre gouvernements et patrons. A sa mort, Marcus hérite d'un appartement de l'autre côté de la frontière : "quelle frontière ? Le périph', c'est quoi pour vous ? ... Près du port de marchandises, c'est là qu'on nous tolère ; là où les gens crèvent parce que les entreprises ferment les unes après les autres.". Pour survivre, Marcus commet quelques larcins, quelques visites de villas et renoue avec sa passion, la boxe. Au hasard d'une visite, il récupère le dernier roman du propriétaire "Au baiser de la jeune veuve". Ce tendre roman d'amour le rapproche mentalement de Roxane la femme de Vico, son patron. Le petit dur qui n'était jusque là pas intéressé par les femmes a enfin trouvé un soleil qui illumine sa sombre existence. Et l'on retrouve un Marcus inattendu : amoureux gauche, sensible, pudique et délicat, qui gagnera le coeur de la belle Roxane ! Mais Vico ne le voit pas d'un bon oeil et le lourd destin de Marcus le rattrapera rapidement mais Marcus demeure un homme d'honneur et Roxane son étoile et jamais, il n'accordera à quiconque le droit de "salir son visage et de baver sur son amour". Un bon mec finalement que Marcus, triste seulement que "le soleil l'ait oublié".

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture