'Le parfum le plus terrible, celui que rien ne pouvait masquer et qui s’accrochait à vous comme du lierre grimpant ou de la clématite à un mur, lui non plus n’avait pas disparu. C’était celui de la solitude et du désespoir. Celui qui vous rappelle que, quoi qu’il arrive, on se retrouve seul. Toujours.'   Jean-Pierre Delfino

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10426298

Gilda Piersanti




- 1 -



Gilda PIERSANTI
Illusion tragique
Le Passage
236  pages
19  euros

04-11-2017

 

    Mario, dix ans, vit seul avec sa mère. Il passe beaucoup de temps avec son ami Riccardo notamment dans leur cabane secrètre près du fleuve. Un jour, Mario veut absolument lui faire partager ce qu’il a découvert. Les voilà partis sur la terrasse de son immeuble pour rejoindre une fenêtre où il a observé, Monsieur Ruper, le voisin du dernier étage. Un homme bien sous tout rapport. Enfin, après ce que Mario a découvert… Monsieur Ruper semble séquestrer une jeune femme dont il s’occupe avec une attention toute particulière… Mario a décidé d’agir mais il le regrettera longtemps, un moment de bascule dans sa vie, sans retour possible ! Un roman oppressant, subtile et habile, qui bouscule le lecteur entre fiction et réalité (« On referme vos livres et on se trouve sans repère… ») et naturellement mensonge et vérité (… le faux se part des vêtements du vrai… La réalité finalement n’est qu’une poupée russe. ») tout en lui parlant étonnamment d’écriture.

« Le pouvoir n’est souvent qu’une question de forme : il suffit d’en prendre la posture pour s’en sentir investi. »

« Une femme humiliée est une bombe à mèche lente ; si on l’oublie, elle peut s’éprendre de destruction comme elle s’était éprise d’amour. »

« Pour moi, la vérité a toujours été du côté de l’imagination. »


Ecouter la lecture de la première page de "Illusion tragique"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère Polar/Thriller

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture