'Les animaux ne versent pas de larmes quand ils pleurent.'   Rhéa Galanaki

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10134097

Marie-Hélène Lafon




- 4 -



Marie-Hélène LAFON
Nos vies
Buchet-Chastel
185  pages
15  euros

08-08-2017

 

    C’est assez rare pour le souligner, Marie-Hélène Lafon cette fois reste en ville et délaisse la campagne. Néanmoins, le lecteur n’est pas perdu, car dès les premières phrases, il retrouve les mots, le style, les descriptions pointilleuses de Marie-Hélène Lafon, seul, peut-être, le rythme change pour nous parler des urbains, de leurs vies et surtout de leur solitude. Naturellement, les personnages font partie des modestes, des anonymes, et Marie Hélène excelle pour trouver le mot idoine pour décrire, faire ressentir leurs pensées, leurs sentiments, leurs façons de voir, d’exister, de rêver, elle sait trouver le mot juste, le qualificatif adéquat pour chaque personnage qui devient un intime du lecteur page après page. Le Franprix de la rue du Rendez-Vous à Paris est le lieu central où se croisent Gordana, la caissière, un homme qui vient chaque vendredi matin la rencontrer et une femme qui observe, imagine et en racontant les autres se dévoile aussi discrètement et modestement. Chacun vit sa solitude, rêve sa vie, et continue d’espérer pouvoir inventer son existence, « on peut s’attendre longtemps comme ça, on peut rester des années à se contempler, et vivre chacun de son côté. ».

Ecouter la lecture de la première page de "Nos vies"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 3 -



Marie-Hélène LAFON
Joseph
Buchet-Chastel
140  pages
13  euros

17-08-2014

 

    Joseph est emblématique d’un monde qui s’éteint, d’un monde où l’homme avait sa place. Ouvrier agricole, il est engagé dans une ferme par un patron, il y dort, il y mange, il y travaille. L’homme est discret, effacé mais efficace au travail, sans problème, n’a besoin de rien, de demande rien. Il revient sur cette période de mutation du monde agricole et rural au cœur du Cantal. Son métier, les fermes telles qu’il les a toujours connues, sa famille, tout s’éclipse progressivement. Pourtant, Joseph n’est pas triste. En silence, il continue son chemin gardant pour lui ses pensées sur ce monde et ses acteurs. Marie-Hélène Lafon, la puissance de ses descriptions et sa prose délicate nous offrent à nouveau un superbe portrait d’un homme de la terre empreint de tendresse et de douceur.

« Les soirs avant de monter, Joseph dit bonsoir, sans regarder, on l’entend à peine mais on sait qu’il l’a dit. »


Ecouter la lecture de la première page de "Joseph"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 2 -



Marie-Hélène LAFON
Les pays
Buchet-Chastel
205  pages
15  euros

09-09-2012

 

    Claire a quitté "le pays" pour en rejoindre un autre. Cette fille ne pouvait reprendre la ferme familiale, alors elle quitta le Cantal pour Paris et des études littéraires à la Sorbonne. Elle se consacre totalement à ses études, le choc est brutal, elle rattrape les retards. Elle connaît la campagne, elle apprend la ville et découvre la vie parisienne. Mais son premier pays reste ancré en elle, les odeurs, la nature, les lumières... Puis les pays se multiplient : l’écriture, la littérature, la langue, la transmission. Pourtant elle réussit à estomper leurs frontières et passer allègrement de l’un à l’autre avec toujours, cette toile de fond campagnarde. Avec ce texte littéraire servi par une écriture travaillée, Marie-Hélène Lafon interroge la force de l’enfance et de ses souvenirs sans omettre de nous faire partager ses émotions devant un monde qu’elle a quitté mais jamais oublié.

« Longtemps Claire avait tu ses enfances, non qu’elle en fût ni honteuse ni orgueilleuse, mais c’était un pays tellement autre et comme échappé du monde qu’elle n’eût pas su le convoquer à coups de mots autour d’une table avec ses amis de Paris. Elle avait laissé les choses parler pour elle, un morceau de frêne à l ‘écorce grenue, ou une ardoise festonnée de lichens roux qu’elle avait conservée au moment de la réfection du toit de la grange, dix ans après son départ. »


Ecouter la lecture de la première page de "Les pays"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Marie-Hélène LAFON
L'annonce
Buchet-Chastel
196  pages
15  euros

16-07-2009

 

    Paul vit dans une ferme à Fridières, dans le Cantal. Pourtant entouré de sa sœur et de ses deux oncles, il est seul et ne veut pas disparaître seul. Aussi, il passe une annonce dans le Chasseur français pour rechercher une compagne. A l’autre bout de la France, dans le Nord, Annette, 37 ans, vit avec son fils et peine à quitter un mari alcoolique et violent. Mais elle va franchir le pas, pour elle, pour son fils, pour la vie. Les deux meurtris vont d’abord converser au téléphone, puis se rencontrer et enfin franchir le pas dans la douceur et la lucidité, ils se connaissent, connaissent leur passé et leur âge, savent que la folie de la passion ne les animent pas, mais ils sont décidés, obstinés, ils feront un bout de chemin ensemble (« Ni Annette ni Paul n’iraient extirper ce qui restait, s’incrustait, dessous. On ne gratterait pas les vieilles plaies de solitude et de peur, on n’était pas armé pour ça, pas équipé ; on s’arrangerait autrement. »). Pourtant Annette ne trouvera pas une terre d’accueil ouverte et attentive. Chacun a sa place dans le domaine, et elle et Eric viennent quelque peu bousculer des habitudes bien établies. Heureusement, Paul, même si l’on peut le classer parmi les taiseux (ses mains parlent plus que lui), avec obstination et tendresse, saura épauler Annette afin qu’elle trouve sa place et revienne à la vie.

Sélection Prix Page des Libraires 2009

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture