'… on ne tue plus à bout portant les pauvres qui se rebellent. Aujourd’hui on les tue en les abandonnant, en les affamant, en les oubliant. '   Jean-Luc Seigle

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



11069460

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Pan Bouyoucas




- 1 -



Pan BOUYOUCAS
L'homme qui voulait boire la mer
Les Allusifs
220  pages
15  euros

30-12-2005

 

    Lukas, Grec émigré restaurateur à Montréal (son restaurant se dénomme Thalassa), voit dans ses rêves Zéphira fantasme de sa jeunesse mais décédée. Il l'a abandonnée trois fois et la dernière rencontre réelle date de quarante ans au bord d'une plage. Alors adolescent, son père avait interrompu leur rencontre et par lâcheté, il l'avait suivi. Cette culpabilité va le hanter après ce rêve et il décide d'avaler un somnifère pour aller à la rencontre de Zéphira et obtenir son pardon : Lukas croit en effet que les morts communiquent avec les vivants par le truchement du rêve. Dans le coma, s'en suit une épopée rêvée et flamboyante. Culpabilité, pardon et retour sur soi de l'homme d'âge mûr forment donc le fil conducteur du roman.

"Il y a le monde des vivants d'un côté, le monde des morts de l'autre, et la nuit ces deux univers se rencontrent sur ce pont qu'est l'imaginaire du dormeur."

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Daniel Pouliquin

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture