'...nous sommes ce que nous n’avons pas fait.'   Edouard Louis

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13668796

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Jerôme Ferrari




- 2 -



Jérôme FERRARI
Le sermon de la chute de Rome
Actes Sud
208  pages
19  euros

10-08-2012

 

    « Le démiurge n’est pas le Dieu créateur. Il ne sait même pas qu’il construit un monde, il fait une œuvre d’homme, pierre après pierre, et bientôt sa création lui échappe et le dépasse et s’il ne la détruit pas, c’est elle qui le détruit. » et l’échelle de ce monde varie selon ses auteurs. Un petit village corse se meurt gentiment lorsque deux de ses enfants, étudiants en philosophie, décide de reprendre le débit de boisson qui va à vau-l’eau depuis quelques années. Ils sont unis par une amitié indéfectible, portent ce projet et s’y consacrent sans retenue aucune. A la surprise de tous, le commerce prend son essor et beaucoup du village et d’ailleurs viennent y prendre part et apportent leur pierre à l’édifice maintenant soutenu par une équipe entretenant ce rêve collectif. Jérôme Ferrari dresse ainsi le portrait de ce microcosme en le recadrant naturellement dans une perspective beaucoup plus large puisque mythologique ! L’écriture est précise, le roman ample, les personnages puissants, la tragédie saisissante, à découvrir « sur-le-champ » !

Ecouter la lecture de la première page de "Le sermon de la chute de Rome"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Jérôme FERRARI
Où j'ai laissé mon âme
Actes Sud
154  pages
17  euros

13-07-2010

 

    Deux hommes se retrouvent en 1957 à Alger. Deux militaires. Deux anciens prisonniers d’Indochine. Un vécu, une histoire, les lient à jamais. Le capitaine Degorce a protégé voire épaulé le lieutenant Horace Andreani en Indochine et ils se « partagent » maintenant les prisonniers sur ce nouveau continent. Ils ont été victimes, ils se retrouvent bourreaux ; ils demeurent et demeureront toujours des militaires, répondant aux ordres quoiqu’ils arrivent. Mais les âmes sont différentes et le degré d’acceptation des hommes de l’horreur peut différer… Et lorsque le capitaine Degorce arrête enfin le « rebelle » Tahar si recherché, la victoire provoquera la fin. Celui-ci révèlera aux deux hommes leurs sentiments les plus profonds, au cœur de leur intimité et de leur personne. Jérôme Ferrari en s’appuyant sur de longs monologues de ces deux hommes interrompus par les questions et les observations de Tahar dissèque littéralement la psychologie de ces deux militaires que l’enfer et les ténéèbres de la guerre annihileront.

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture