« Et de grâce faites que le mystère perdure. L’indéchiffrable et l’indicible. Que nul ne sache jamais d’où provient l’émotion qui nous étreint devant la beauté d’un chant, d’un récit, d’un vers. »
Marcus Malte

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68694358

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Au Diable Vauvert

Gilles VINCENT

Amadeus
Au Diable Vauvert

20 | 330 pages | 04-02-2024 | 20€

en stock

Stéphane Brindille est interné dans un service de psychiabatrie depuis quelques années. Il ne le sait pas encore, mais Damien Faust, psychopathe démoniaque, tueur en série, a jeté son dévolu sur lui : il reste son objet, sa chose, son héritier, l’élu. Il est désigné pour reprendre le flambeau. Rien, ni personne ne peut arrêter Damien Faust, amateur forcené de la symphonie N°41 de Mozart. L’homme n’a pas de limite pour obtenir ce qu’il souhaite et tel un serpent se faufilant, se cachant pour mieux réapparaître là où on ne l’attend pas, intelligent, manipulateur, machiavélique, il a toujours un coup d’avance sur ses poursuivants. Cela débutera par un chantage terrible sur la psychiatre en chef pour obtenir la libération de Brindille. Mais Brindille réussira à lui échapper et sera mis à l’abri sous une autre identité par la police. Les traques entre Tarbes et Marseille sont lancées : Damien Faust après Stéphane Brindille, la police et une mystérieuse et téméraire photographe aidée par un jeune journaliste amoureux après Damien Faust. Tendu, angoissant, haletant, terrifiant envoûtant, repoussant et délicieux.

« Mieux vaut se faire avoir de temps en temps que de se méfier des autres toute sa vie. »

« Le danger ne vient pas toujours d’où on l’attend. »

« Le mal ne dort jamais, il patiente. »

Ecouter la lecture de la première page de "Amadeus"

Fiche #3138
Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

Les titres de Gilles Vincent lus par Vaux Livres


Christophe CARPENTIER

Shelter
Au Diable Vauvert

19 | 175 pages | 20-01-2024 | 18.5€

en stock

Shelley et Terry se rencontrent grâce à une application dédiée. Lassés des rencontres sans avenir et sans envergure, ils sont en quête de l’amour absolu et total. L’amour fusionnel est leur rêve. Ils tombent rapidement d’accord : aucune relation sexuelle n’accompagnera leur couple. Ils ne se lassent pas de se regarder, de s’admirer, « intenses silences scrutateurs », l’amour est présent, mais à distance. Il grandit même et la fusion se met en œuvre pour donner naissance à Shelter, un mixte de Shelley et Terry. Leurs espoirs sont comblés, la réussite est totale, ils ne font plus qu’un. Une relation totalement atypique, « disparaître l’un dans l’autre », changement d’identité, mutation, refondation… mais dérangeante. Cette nouvelle forme de couple voire d’humanité va-t-elle être acceptée et trouver sa place dans la société qui continuent souvent de refuser la différence ? Le récit relate les dialogues entre les deux amoureux (à quand une adaptation théâtrale ?), les situations et les obstacles qu’ils rencontrent, leur relation, leur intimité, leur sensibilité, leur amour, leurs doutes… Une très belle surprise !

« L’espoir est devenu un passe-temps comme un autre. »

« Oui, vouloir aimer ce qui existe pour la première fois, cela relève de l’exploit. »

Fiche #3129
Thème(s) : Littérature française


Justine NIOGRET

Quand on eut mangé le dernier chien
Au Diable Vauvert

18 | 212 pages | 01-08-2023 | 19€

en stock

Fin 1911, trois hommes partent pour cartographier et prélever moult données scientifiques pour le pôle Sud, en Antarctique, une zone encore vierge. Mawson est l’organisateur de l’expédition, il l’a rêvée, il l’a définie, il a trouvé les financements et recruté Ninnis et Mertz. Ils sont accompagnés de cinquante chiens, des Groenlandais, aux caractères bien trempés et tracteurs hors pair. Une relation particulière s’est nouée avant de faire leurs premiers pas sur la neige et la glace : les trois hommes se vouvoient, semblent attentifs à l’autre, à ses ressentis, à ses avis, plus tard de ses peurs ; Ninnis et Mertz vouent un grand respect à Mawson. Mais qu’en sera-t-il après de longs jours d’épreuve ? En effet, tout était prévu d'avance et rien ne va se passer comme prévu. L’aventure va vite se révéler âpre, dangereuse, éprouvante, les imprévus vont se multiplier : le froid, la faim, les accidents, la peur, la mort, une nature sauvage brute aussi superbe que peu accueillante. Pourquoi accepter tant de souffrances ? Pour la gloire ? la postérité ? la science ? pour ne pas abandonner ? pour repousser l'échec ? pour se dépasser ? parce qu’il faut aller au bout du chemin ? pour ses compagnons de fortune ou d’infortune ? Justine Niogret s’inspire de l’expédition Aurora pour littéralement nous placer en quatrième membre de l’expédition et réussit à nous faire trembler de froid par son réalisme, à craindre la prochaine crevasse, et à nous faire souffrir aux côtés de Ninnis, Mertz et Mawson et de leurs chiens dans cette expédition terrible, terrifiante et dramatique où la lutte pour la survie va rapidement devenir l’objectif premier.

Ecouter la lecture de la première page de "Quand on eut mangé le dernier chien"

Fiche #3056
Thème(s) : Littérature française


Fabrice CAPIZZANO

Le ventre de la péniche
Au Diable Vauvert

17 | 505 pages | 17-08-2022 | 22€

Un trio amoureux qui explose. Jonas, euh non, pardon, Jason, le célèbre photographe des pauvres, a ressenti un coup de foudre en rencontrant par hasard Hannah une pianiste folle mais talentueuse : « Elle est allée s’asseoir à quelques sièges de moi, un rien délurée à la rue. Cette fille n’est pas tout public, je me suis dit, elle est pour public averti. ». Peu de temps après, Gladys s’est jointe au couple pour former une triplette qui passait alors beaucoup de temps au lit jusqu’à l’explosion ou l’implosion. Le récit débute à la mort de Gladys qui a exigé qu'Hannah et Jason rapportent ses cendres sur son lieu de naissance, l’île de Tristan de Cunha, modeste caillou non loin de Sainte-Hélène. Les retrouvailles sont orageuses et une altercation les emmène au commissariat de Thionville, le début d’un autre voyage, plus que singulier. Ils tombent sur Vincent Givert, un flic en fin de carrière, dépressif, complotiste et qui tente d’arrêter de fumer. Il pète une durite et enlève tous les prévenus présents sans abandonner le projet d’Hannah et Jason. Les accompagnent dans ce périple un voleur de voiture cleptomane, un shaman, et un informaticien arrivé au mauvais moment. Tous les flics de France sous les ordres de Castaner sont à leur recherche. Un road-movie sous tension, mouvementé, totalement loufoque et patraque, une bande de pieds-nickelés disparate qui apprendra à se connaître et même à s’aimer et donnera du fil à retordre à ses poursuivants. Ils finiront dans une péniche à destination de Tristan de Cunha ne faisant plus qu’un pour ce projet fou, une brillante idée ! Un récit rythmé, varié, avec des flashbacks pour découvrir l’histoire du trio amoureux initial et un humour dévastateur ! Un roman totalement déjanté, un grand bol d’air pour qui acceptera de monter dans la péniche !

« ... l’obéissance n’est pas une fatalité, c’est un choix, comme la lâcheté, personne n’est fait pour rentrer dans les cases, personne, on n’est pas nés pour être carrés, on est là pour casser les angles et faire des ronds dans l’eau.

Ecouter la lecture de la première page de "Le ventre de la péniche"

Fiche #2904
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Fabrice Capizzano lus par Vaux Livres


Nicolas REY

Crédit illimité
Au Diable Vauvert

16 | 210 pages | 01-08-2022 | 18€

en stock

Diego Lambert est un looser, un vrai, mais il arrive au bout de l’aventure, la déprime complète (seuls instants de rémission, quand il est sur le divan de sa très belle psy), plus d’argent, les poches vides, des crédits à gogo, interdit bancaire, il a déjà tapé tous ses amis et ses proches, il n’en reste qu’un ! Le plus puissant, le plus riche, le plus intransigeant, le plus dangereux : son père ! Un très riche chef d’entreprise dont il se tient le plus éloigné possible mais cette fois il va bien falloir mettre sa haine et ses peurs sous le mouchoir et aller lui demander de l’aide. A sa grande surprise, son père l’accueille presque avec sympathie et se dit prêt à l’aider mais à une condition : il remplace dans une de ses entreprises du Nord de la France la DRH actuellement en congés de maladie et prend en charge le licenciement de quinze salariés qui lui seront signifiés. S’il réussit, il repart avec une valise déjà prête de 50 000 euros. Diego ne peut qu’accepter et se lance dans les entretiens préalables aux licenciements et rien ne va se passer comme Dieu le père l’avait prévu, il va le regretter vivement ! Un fils à papa déprimé au secours des employés, une belle histoire d’amour, un meurtrier qui court dans la nature, un humour désespéré, une chronique sociale, crédit accordé !

Ecouter la lecture de la première page de "Crédit illimité"

Fiche #2882
Thème(s) : Littérature française


Thomas GUNZIG

Le sang des bêtes
Au Diable Vauvert

15 | 230 pages | 14-03-2022 | 16€

en stock

Votre corps est-il une image de votre identité ? Votre identité un prolongement de votre corps ? Même si Tom ne s’est peut-être pas posé explicitement ces questions, elles ne sont pas éloignées de son quotidien, lui le passionné de bodybuilding qui en a fait son métier. Il tient un magasin fournissant accessoires et produits magiques aux sportifs à la recherche de corps sculptés dans le muscle. De manière inopinée, c’est une rencontre inattendue qui va remettre ces questions au centre de sa vie mais l’inciter aussi à une introspection, à analyser son existence et ses relations aux autres. En croyant sauver une femme violentée par son compagnon, il va être confronté à un lien très inattendu, voire incompréhensible, entre corps et identité. Cette femme (même son nom surprend : N7A), son père malade, son fils en rupture avec sa femme, son couple qui vieillit, cela fait beaucoup pour Tom, adepte du calme et de la tranquillité. Un conte philosophique qui oscille entre légèreté et noirceur.

« Le monde est rempli de créatures qui pourraient vous détruire en un instant : les singes, les requins, les kangourous. Vous êtes tous si faibles que, pour vous, le monde est un endroit dangereux et effrayant. Vous avez développé une technologie qui vous a permis de tout détruire. Ca vous a rassuré de faire ça. Aujourd’hui, vous ne laissez vivre que les animaux qui vous amusent ou qui vous nourrissent. C’est à la fois terriblement égoïste mais surtout c’est très lâche ! »

Ecouter la lecture de la première page de "Le sang des bêtes"

Fiche #2819
Thème(s) : Littérature étrangère


Adrien GIRARD

Paternoster
Au Diable Vauvert

14 | 174 pages | 30-07-2021 | 18€

En pleine pandémie, un fils passe 196 après-midis avec son père, qui a passé 196 après-midis consécutivement avec son père ? Belle preuve d’amour, un exploit contraint et forcé par la pandémie mondiale en cours et surtout par le coma du père allongé dans le lit de la chambre 310 d’un hôpital de la Réunion. Le fils est arrivé en sachant la gravité de l’état de son père mais néanmoins avec l’espoir d’une ultime mise au point voire réconciliation. Mais les jours passent et deviennent propices à se remémorer son enfance, leur relation ou plutôt leur manque de relation, un père autant adulé qu’absent, « c’était un homme noir, gris et sombre ». Heureusement le narrateur a l’humour du désespoir, la formule qui permet de tenir, de tenter de prendre de la distance, mais rien n’est moins sûr. Il revient sur son enfance, ses souvenirs, sa nouvelle installation chez sa belle-mère et son demi-frère avec qui il peine à créer un lien, mais décrit aussi le quotidien de l’hôpital et du service de réanimation. Une confession émouvante non dénuée d’humour avec comme cadre une relation père-fils qui restera unilatérale.

Premier roman

« Il fut, de manière générale, interdit de vivre pour ne pas risquer de mourir, ou l’inverse, je ne sais plus, on finissait par s’y perdre. »

Ecouter la lecture de la première page de "Paternoster"

Fiche #2720
Thème(s) : Littérature française


Jean-Paul DIDIERLAURENT

Malamute
Au Diable Vauvert

13 | 256 pages | 01-03-2021 | 18€

Basile se fait une joie de retrouver sa dameuse, la neige, les arbres et les pistes de La Valjoux dans les Vosges. Saisonnier, il revient chaque année avec son combi T2 mais cette année sera différente : il logera chez le vieux Germain, son grand-oncle dont le seul souvenir qu’il a est sa prestation modeste dans Les Grandes Gueules. Germain, vieux solitaire, a été mis devant le fait accompli par sa fille très directive : l’accueil est digne de ce vieux bougon qui passe plus de temps seul dans sa cave que dans la cuisine. L’arrivée de Basile coïncide avec l’installation d’une jeune femme étrangère au village dans la maison voisine, une maison abandonnée de longue date, dans laquelle dans les années soixante-dix un couple de Slovaques avec ses quatre Malamute avaient tenté de développer une activité de chiens de traîneaux, ils quittèrent le village après un échec cuisant en ayant suscité haine et peur de la part des villageois. Basile et Germain vont apprendre à se connaître, s’apprivoiser soir après soir et Basile découvrira aussi rapidement que sa voisine est également employée par la station et est une experte au volant de sa dameuse. Mais la neige venant à manquer, une procession est organisée, et quelle réussite ! Le village croule sous la neige qui semble ne jamais vouloir s’arrêter, le village devient isolé, seul au monde, et tout est en place pour un huis clos montagnard sous tension : pourquoi la neige ne s’arrête-t-elle pas ? Une malédiction ? Qui est le ou la responsable ? Alors quand la Bête semble de retour, les vieux secrets du village refont surface et le coupable semble tout trouvé… Les écrivains du Nord de l’Europe n’ont qu’à bien se tenir, Jean-Paul Didierlaurent nous offre un vrai conte nordique dans les Vosges, tendu, âpre, de beaux personnages si humains mais aussi un vrai hommage aux Vosges, à sa forêt et ses arbres, et à la neige.

« La vie finit toujours par nous tuer… »

« Un loup sera toujours plus malin qu’un préfet. »

Ecouter la lecture de la première page de "Malamute"

Fiche #2644
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jean-Paul Didierlaurent lus par Vaux Livres


Fabrice CAPIZZANO

La fille du chasse-neige
Au Diable Vauvert

12 | 526 pages | 20-08-2020 | 22€

Tom vit avec ses parents en pleine nature, dans le quartier de Peyrache. A chaque vacances, sa sœur, son frère et leur famille les rejoignent pour des soirées de Backgammon parfois tendues. Il est musicien, sa famille reconnaît son talent. Et pour l’instant, on pourrait penser que cela lui suffit. Tom est hypersensible, écorché vif, il voit les couleurs des gens et touche leurs émotions, leurs sentiments, leur personnalité et il en souffre. Mais deux rencontres vont bouleverser sa vie, deux doubles qui vont lui permettre de grandir et de se révéler à lui-même mais aussi aux autres. Tout d’abord, un chasse-neige et une piqure d’abeilles, une abeille de Marie, la belle apicultrice, sauvage, libre et exceptionnellement belle et c’est l’amour qui lui tombe brutalement dessus. Devenu fou d’amour, il est subjugué mais rencontre dans le même temps une jalousie maladive et dangereuse et la peur de perdre Marie. Deux sentiments qui le mèneront vers l’inacceptable. Puis, Franck, dit La Chtouille, manager fou et looser, amoureux de la vie, de la musique, de la drogue, du sexe croit immédiatement en lui et en son talent. Et il est bien décidé à le mener sur le chemin périlleux du succès et de la gloire. Rien ne les arrêtera, ils ne se quitteront plus. Portrait d’un jeune homme passionné en train de se découvrir, portrait d'une femme libre, portrait d’une famille oscillant naturellement entre amour et colère, portait d’un amour absolu, le tout sur fond de musique et de création. Un premier roman évidemment rythmé, mais avant tout virevoltant et débordant de vie avec de brillants épisodes poétiques.

Premier roman

« Il se passe parfois des moments qui nous échappent, à croire que les éléments se contactent et s’arrangent dans notre dos pour créer des instants uniques, particuliers, des tsunamis émotionnels, des brasiers géants qui enflamment le ciel et qui en changent les couleurs. »

« La générosité ne s’apprivoise pas les gars, elle reste sauvage, on peut en tirer les fruits mais c’est elle qui décide au fond comme la foudre, le vent. »

« Au début j’ai pensé qu’on se voyait tous comme ça, comme des êtres lumineux et colorés, et que chacun se gargarisait de la beauté des feux d’artifice de l’autre. »

« Le monde est une névrose. »

Ecouter la lecture de la première page de "La fille du chasse-neige"

Fiche #2580
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Fabrice Capizzano lus par Vaux Livres


Pierre BORDAGE

Tout sur le zéro
Au Diable Vauvert

11 | 265 pages | 18-07-2017 | 18€

Pierre Bordage, expert de l'Imaginaire, nous propose étonnamment une rencontre très réelle, tellement humaine... une plongée au cœur d’un petite communauté partageant une passion vertigineuse, le jeu. Des habitués du casino qui ne comptent plus les heures passées à trembler devant la roulette et cette satanée petite boule qui saute de case en case. Les habitués finissent par se connaître, savent qu’ils souffrent du même mal ce qui génère souvent une solidarité et une entraide attendrissantes, et finissent par lier une relation avec toujours le casino comme point d’ancrage. Un texte très dangereux, car malgré la description précise du danger extrême d’addiction comme de celui d’y laisser quelques menues monnaies (…), le mal est si bien décrit que vous risquez d’avoir très envie de passer la porte d’un casino pour rencontrer cette petite boule et le grand frisson qu’elle procure !

Ecouter la lecture de la première page de "Tout sur le zéro"

Fiche #1987
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Pierre Bordage lus par Vaux Livres


Stanislas WAILS

Deux
Au Diable Vauvert

10 | 222 pages | 01-02-2015 | 17€

Clorinde suit des études de cinéma alors lorsqu’elle entend dans un café le dialogue entre un scénariste et un réalisateur, elle tend l’oreille, s’intéresse puis décide de les suivre. Ce sera Simon, 37 ans, le scénariste, qu’elle abordera et séduira. Engagée sur le film, elle observe et découvre toute la difficulté de créer, monter, diriger, réaliser un film mais aussi tout l’artificiel qui entoure ce monde et Clorinde appartient certainement plus à la vie.

Ecouter la lecture de la première page de "Deux"

Fiche #1583
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Stanislas Wails lus par Vaux Livres


Pierre BORDAGE

Un jour la guerre s'arrêta
Au Diable Vauvert

9 | 285 pages | 14-08-2014 | 18€

Le narrateur est un enfant. Ange ? Démon ? Juge ? Nouveau Jimmy Cricket ? Il voyage dans le monde des hommes (« J’explore ce monde à la recherche de l’homme qui saura me révéler à moi-même. ») et découvre avec sa naïveté notre monde et sait poser les questions qui dérangent et bousculent. Il est venu renouer avec le fil de sa vie, il a en effet oublié son histoire, son passé. L’enfant est différent : la matière est son amie, il lui parle, elle l’écoute et lui obéit. En outre, il possède un langage universel, rien ne lui reste inconnu, « Je préfère lire directement dans les âmes. ». Après quelques escales, son œil candide et affûté lui permet de dresser un bilan de notre monde, toutefois il espère tant nous aider qu’il déclenche une fin généralisée des hostilités, les armes se taisent, l'ultimatum est de cinq jours ! Mais les hommes et notamment les puissants seront-ils assez sages pour écouter cet enfant venu d’ailleurs ? Un joli conte malicieux et ironique qui à travers le destin de cet enfant singulier parle sans artefact de nos errances.

« Ainsi, dans le pays des hommes, certains décident pour d’autres de la conduite à suivre. Ca veut dire que ces autres ne sont pas capables de diriger eux-mêmes. »

Ecouter la lecture de la première page de "Un jour la guerre s'arrêta"

Fiche #1495
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Pierre Bordage lus par Vaux Livres


Jean-Paul DIDIERLAURENT

Le liseur du 6h27
Au Diable Vauvert

8 | 220 pages | 19-05-2014 | 16€

Une star, la Zerstor 500, avec sa suggestive couleur vert-de-gris ! Son domaine de prédilection : l’extermination, le génocide du livre. Et Guylain Vignolles est aux manettes de ce pilon efficace et insatiable. Pourtant, il l’exècre, cet ogre, capable de manger les meilleurs textes comme les jambes de son ami Giuseppe, et il fera tout pour le soulager, certains livres leur seront d’un grand secours. Sa vie est maussade, le monde du travail moderne et épuisant, seul instant de lumière, dans le train de 6h27, il lit aux passagers quelques pages volages qu’il a su subtiliser à « la chose ». Ces lectures susciteront d’autres rencontres, d’autres moments de bonheur et de partage, et qui sait même, un changement de vie. Si certains n’étaient pas encore persuadés que la littérature peut tout et de la force de la lecture, partez à la rencontre du liseur du 6h27 ! Un voyage jubilatoire pour un éblouissant hommage !

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "Le liseur du 6h27"

Fiche #1458
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jean-Paul Didierlaurent lus par Vaux Livres


Olivier DECK

Adieu, torero
Au Diable Vauvert

7 | 96 pages | 05-05-2013 | 5€

en stock

Deux hommes se croisent, par hasard, pendant la guerre d’Espagne. Ils sont du même camp, mais leurs choix diffèrent. A l’abri d’un muret, ils vont pourtant s’apprivoiser d’abord, puis s’écouter et se dévoiler alors que les balles d’un sniper ennemi sifflent. La mort et le danger les désinhibent et ils se livrent à cet inconnu de passage sans aucune retenue. L’amitié perce rapidement alors qu’ils ne se sont pas engagés pour les mêmes raisons et que l’instant est décisif pour leur place dans cette guerre pour la liberté… Le torero ne peut reculer ou abandonner, il restera dans l’arène quelles qu’en soient les conséquences, le Français a décidé de retrouver la femme qui l’a incité à s’enrôler. Texte bref mais terriblement efficace, émouvant, tragique et puissant.

Ecouter la lecture de la première page de "Adieu, torero"

Fiche #1292
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Olivier Deck lus par Vaux Livres


Régis DE SA MOREIRA

La vie
Au Diable Vauvert

6 | 135 pages | 12-08-2012 | 15€

en stock

Au moins deux personnages par page, et néanmoins le lecteur ne s'égare au milieu de cette foule. Il les connaît ou pas, ils se connaissent ou pas, il les a rencontrés ou pas, ils se sont croisés ou pas, et le discours passe de l'un à l'autre comme une balle qui rebondit sans fin. Vif et frais, l'exercice de style est plaisant, léger et le lecteur se promène au milieu des personnages et de ce ping-pong infini, description magistrale de la vie.

Ecouter la lecture de la première page de "La vie"

Fiche #1169
Thème(s) : Littérature française


Philip LE ROY

La dernière frontière
Au Diable Vauvert

5 | 649 pages | 23-12-2010 | 22€

D’étranges phénomènes se produisent régulièrement à Snake Valley : disparitions en série, les hommes, les habitations, les véhicules s’évanouissent sans laisser de traces. Des événements inédits, proche du paranormal, et inquiétants les accompagnent. Peu semble s’en inquiéter, pourtant lorsque le père de Nathan Love, l’ex-profiler zen retiré de la circulation, disparaît à son tour, les évènements s’accélèrent et Nathan se doit d’intervenir. Accompagné de sa compagne Clara pourtant gravement malade, son enquête le propulsera dans un tour du monde périlleux au centre des enjeux de pouvoir mondialisés mobilisant aussi bien les scientifiques, les médias que l’armée. Le très zen Nathan saura-t-il résister à ces puissants ayant déjà organisé la société de demain ? On retrouve avec joie et passion lors de cette troisième aventure un Nathan Love, citoyen du monde, toujours autant à son avantage lors de ses enquêtes aux vifs rebondissements et aux rythmes variés ayant comme cadre la planète entière.

Fiche #875
Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

Les titres de Philip Le Roy lus par Vaux Livres


Catherine FRADIER

Cristal défense
Au Diable Vauvert

4 | 560 pages | 24-03-2010 | 20€

Le premier niveau de l’Agence (française) de Sécurité Economique est constituée de trois hommes et deux femmes avec Eléonore de Coursange dite Léo à sa tête. Alors qu’elle est aux ordres du mystérieux et opaque Gerbod, sorte d’éminence grise inquiétante, elle dirige le groupe d’une main de fer tout en demeurant attentive à son groupe voire attentionnée. Chaque membre fait preuve d’un sérieux et d’un dévouement sans faille tout en demeurant à l’écoute des autres. Léo adore son mari également au service de l’état mais ne peut oublier sa fille disparue. Elle espère toujours la voir réapparaître dans un aéroport quelconque et reste en veille permanente attendant de voir son visage ou sa silhouette sur un écran de surveillance des zones aéroportuaires. Les affaires de l’Agence touche à la sûreté économique de l’état et tous les coups sont permis pour assurer la suprématie économique d’une société, d’un état. La guerre économique est sans merci, sans sentiments : désinformation, sabotage, espionnage, chantage, meurtre, terrorisme, rien ne nous est épargné, même l’Agence s’alloue des droits loin des lois judiciaires habituelles. Alors quand il s’agit d’autonomie alimentaire, d’OGM et de semences, de monopoles (cela ne vous rappelle-t-il pas une célèbre multinationale ?), cela devient brûlant, très brûlant, surtout lorsque certains membres d’officines «étatiques semblent également comploter… Léo saura-t-elle mener de front les enquêtes officielles de son agence et l’enquête plus personnelle l’atteignant, elle et son époux ? Un magistral et dense thriller d’espionnage économique qui nous tient en haleine du début à la fin notamment par la multitude des intrigues qui s’enchaînent les unes après les autres toujours pour notre plus grand bonheur. Après «Camino 999» (toujours en vente chez Vaux Livres), Catherine Fradier confirme si nécessaire son talent à la fois pour mener ses intrigues étayées par une documentation évidente mais aussi par la galerie de portraits réussis qui les accompagne. Vivement la suite !

Article paru dans la revue "Page des Libraires"

Fiche #745
Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir


Marc VASSART

Le serval noir
Au Diable Vauvert

3 | 487 pages | 27-11-2008 | 20€

Encore un livre sur les conséquences de la politique chiraquienne ! L’avenir du Musée de l’Homme s’obscurcit après la création du musée des Arts Premiers voulue par Jacques Chirac. Le département d’ethnolinguistique du professeur Somerset Bienvenue semble amené à disparaître. Mais c’est sans connaître Somerset qui espère, en un coup d’éclat inattendu, rendre indispensable son laboratoire. Indiana Jones parisien, il part en direction de l’Afrique de l’Est pour y découvrir le langage originel de l’humanité. Aventure périlleuse puisque la zone s’est embrasée, le Kenya attend les troupes américaines et la frontière entre la Tanzanie et le Kenya a disparu temporairement. Somerset pour mener à bien son projet espère pourtant retrouver dans la vallée du Rift une poterie antique qu’un appareil récemment inventé pourra décrypter. Livre inclassable qui laisse transparaître toujours à bon escient les connaissances précises de l’auteur, entre le thriller et le roman d’aventures, humour, (en)quête, rebondissements, informations ethnolinguistiques, historiques… Une belle épopée moderne.

« On pouvait dire ce qu’on voulait sur les Blancs, l’Europe et l’Occident, mais que Somerset Bienvenue soit payé par son gouvernement pour apprendre des proverbes swahili que même les Tanzaniens ignoraient plongeait Bariki dans un abîme de perplexité. »

Fiche #489
Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

Les titres de Marc Vassart lus par Vaux Livres


Julien BLANC-GRAS

Comment devenir un dieu vivant
Au Diable Vauvert

2 | 270 pages | 28-12-2007 | 18€

William Andy est un loser ordinaire quelque peu déprimé ("Or, moi, je voulais être différent. Comme tout le monde"). Sa vie est occupée par de petits métiers jusqu'au jour où, en distribuant des journaux à la sortie d'une bouche de métro, il devient prophète médiatique en proposant des solutions pour supporter la fin du monde ("La fin du monde, je ne suis ni pour ni contre. Je ne m'en réjouis pas bien sûr. Je ne la déplore pas non plus, ça ne sert à rien."). Evidemment remarqué par les grands patrons des médias, im se retrouve face aux caméras pour annoncer, préparer ou contenir la fin du monde ("Notre 'no future' n'était pas agressif, il se voulait apaisant")... Comédie grinçante, ironique, réaliste, apocalytique, tout y est ! Pour bien débuter cette nouvelle année...

"A l'ère du slogan, il vaut mieux pondre 'just do it' qu'Ulysse. La preuve : j'ai des Nike et j'ai pas lu Joyce."

Fiche #336
Thème(s) : Littérature française


Philip LE ROY

La dernière arme
Au Diable Vauvert

1 | 603 pages | 15-09-2007 | 22€

Nathan Love ex-profileur du FBI, expert en victimologie (« C’est une technique de profiling consistant à étudier la victime pour en savoir plus sur l’agresseur »), anti-héros poète pratiquant les arts martiaux et enquêteur du « Dernier testament » est de retour ! Sa philosophie très zen et très réaliste de l’humanité n’a pas changé. De mystérieuses disparitions se multiplient aux quatre coins de la planète. Jeunes diplômées, belles et brillantes, les victimes occupent des postes clés auprès de chefs d'Etat ou de riches industriels mais se volatilisent par temps de pluie sans laisser aucune trace. Sylvie Bautch, profileuse belge, convainc Nathan Love de sortir de sa retraite sur une île au nord-est de la Terre d’Arnhem pour s'intéresser à cette affaire qui le conduira au Japon et dans le sud de la France en passant par l'Afrique, les Balkans et la mer de Chine... Existe-t-il vraiment un lien entre ces disparitions, les pouvoirs politique et économique sont-ils visés... des questions auxquelles Nathan tentera de répondre. Un roman très cinématographique au rythme effréné ! Efficace, très efficace...

Fiche #304
Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

Les titres de Philip Le Roy lus par Vaux Livres





- Vincent - Carpentier - Niogret - Capizzano - Rey - Gunzig - Girard - Didierlaurent - Capizzano - Bordage - Wails - Bordage - Didierlaurent - Deck - De Sa Moreira - Le Roy - Fradier - Vassart - Blanc-Gras - Le Roy