'Des pas hésitants espacés par un intervalle de secondes, qu’on ne pouvait pas jouer sans de dramatiques changements de rythmes. Chanceler, grimper, tomber, ce genre d’histoires. Pourquoi une mélodie qui monte puis descend provoque-t-elle tant de tristesse ? Est-ce qu’on était plus avancé quand on le savait ? Inspirer avec espoir, souffler avec déception. Monter la colline puis, fatalement la redescendre. Recevoir une chose puis devoir y renoncer. La vie, quoi.'   Anna Enquist

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



14819366

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Pierre Bordage - Un jour la guerre s'arrêta








Pierre BORDAGE
Un jour la guerre s'arrêta
Au Diable Vauvert
285  pages
18  euros

14-08-2014

 

    Le narrateur est un enfant. Ange ? Démon ? Juge ? Nouveau Jimmy Cricket ? Il voyage dans le monde des hommes (« J’explore ce monde à la recherche de l’homme qui saura me révéler à moi-même. ») et découvre avec sa naïveté notre monde et sait poser les questions qui dérangent et bousculent. Il est venu renouer avec le fil de sa vie, il a en effet oublié son histoire, son passé. L’enfant est différent : la matière est son amie, il lui parle, elle l’écoute et lui obéit. En outre, il possède un langage universel, rien ne lui reste inconnu, « Je préfère lire directement dans les âmes. ». Après quelques escales, son œil candide et affûté lui permet de dresser un bilan de notre monde, toutefois il espère tant nous aider qu’il déclenche une fin généralisée des hostilités, les armes se taisent, l'ultimatum est de cinq jours ! Mais les hommes et notamment les puissants seront-ils assez sages pour écouter cet enfant venu d’ailleurs ? Un joli conte malicieux et ironique qui à travers le destin de cet enfant singulier parle sans artefact de nos errances.

« Ainsi, dans le pays des hommes, certains décident pour d’autres de la conduite à suivre. Ca veut dire que ces autres ne sont pas capables de diriger eux-mêmes. »


Ecouter la lecture de la première page de "Un jour la guerre s'arrêta"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Les titres de Pierre Bordage lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Au Diable Vauvert lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture