'Car être humain, c’est être frappé de cette effrayante malédiction, le besoin méthodique de détruire la Nature et sa propre nature. Seule une conscience animale semble capable d’apaiser l’humain.'   Daniel Besace

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



16434279

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Pascale Kramer - Un homme ébranlé








Pascale KRAMER
Un homme ébranlé
Mercure de France
133  pages
15  euros

02-01-2011

 

    Simone assiste et décrit avec lucidité la maladie qui frappe son mari Claude. Ce dernier, la cinquantaine, investi dans le milieu associatif dédié aux jeunes, a refusé de quitter un quartier quand d’autres aveuglés par la peur l'abandonnaient. Pourtant Claude a peu à peu déserté ce monde dans lequel il ne se reconnaît plus, cette société qui l’a rejeté. Le désir de se battre l’a abandonné et il accueille cette maladie à l’issue fatale comme une alliée. Simone toujours amoureuse l’assiste dans cette épreuve mais son impuissance la bouleverse et la dérange autant que les souffrances de son compagnon. Décrire la douleur, les malaises, l’évolution du mal, les souffrances ne semble pas l’épauler, leur relation se dégrade, une incompréhension mutuelle s'impose et la laisse impuissante et désemparée, le crabe se referme sur lui-même... Elle trouvera une faible et fugace lueur d’espoir dans sa rencontre avec Gaël le fils de onze ans que Claude n’avait jamais rencontré, scintillement rapidement éteint par le comportement de Claude (« Elle ne pouvait s’ôter de la conscience que tout ceci était égoïste, égoïste et tellement désespéré »). Un livre assez terrible sur la maladie, l’enfermement dans la maladie, la vérité et le mensonge face à la maladie, le désir d’en finir, l’impuissance de l’entourage et l’évolution de ses sentiments face à la maladie voire au malade : « …elle aspirait désormais : au calme et à l’irresponsabilité ».

Article paru dans la Revue "Page des Libraires".

Thème(s) : Littérature étrangère

 


Les titres de Pascale Kramer lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Mercure de France lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture