'Méfiez-vous, la vie passe et ne repasse pas.'   Françoise Lefèvre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13621947

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Anne Percin - Le premier été








Anne PERCIN
Le premier été
Le Rouergue
163  pages
16  euros

05-07-2011

 

    Catherine, la trentaine, libraire et célibataire, revient avec sa sœur Angélique dans la maison de ses grands-parents, en Haute-Saône, où elles passaient chaque année leurs vacances d’adolescentes, loin de leurs parents. Nettoyer, vider la maison, de ses objets, de ses souvenirs, de leurs souvenirs. Angélique ne s'en préoccupe que peu contrairement à Catherine : « J’ai une de ces mémoires. Une de celles qui ne laissent pas d’ombres… une mémoire cruelle. ». Tout lui rappelle ce premier été (mais n'est-ce pas plutôt ce dernier été ?) qu’elle n’a jamais oublié. Personne n’a mesuré l’importance, la force des évènements vécus cette année là. Les deux soeurs ne sont pas originaires du village mais elles lui appartenaient pourtant plus que les enfants de la colonie qui changeaient d’une année sur l’autre. Séjour d’adolescents, apprivoisement annuel, approches timides, premiers pas hésitants, confrontation à la différence, brutalité des sentiments et des comportements adolescents… Catherine présente ce séjour, la tension est immédiatement palpable et l’on sent que ce lourd secret n’échappera pas à ce compte-rendu. Sa vie a basculé en un instant, la pureté, l’innocence, le rêve disparaissent à jamais, l’enfance s’achève et espérer alors du monde adulte sera-t-il encore possible ?

« Tous les crève-cœurs de l’enfance sont des douleurs saignantes qui se referment et laissent des cicatrices. La sagesse n’est rien d’autre qu’un réseau de stigmates. »


Thème(s) : Littérature française

 


Les titres de Anne Percin lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Le Rouergue lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture