'Il est bien des amours qui commencent par le rêve et qui finissent par le sommeil.'   Jean Sarment

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10599531

Aki Shimazaki




- 7 -



Aki SHIMAZAKI
Suisen
Actes Sud
162  pages
15  euros

18-03-2017

 

    Aki Shimazaki continue son chemin, elle nous propose un nouvel opus dans sa série en cours, chaque (court) volume pouvant être lu indépendamment des autres et proposant sous un angle différent l’existence des mêmes personnages tout en dressant un portrait tout en nuance du Japon, de son histoire et de ses coutumes. Cette fois, dans Suisen (narcisse en Japonais) le personnage central, Gorô, à la tête d’une société prospère de spiritueux, n’est guère sympathique : sûr de lui, ambitieux, arrogant, égocentrique, méprisant, il s’est construit deux vies. Dans la première, il est l’homme au foyer qui entretient sa femme effacée et ses deux enfants, pour lesquels il a déjà fixé l'avenir. Dans l’autre, adepte des partys, il entretient deux maîtresses, dont une célèbre et superbe actrice. Il pense être au centre de ce monde, croit en l’admiration de tous, exhibe les portraits de ses rencontres avec les célébrités actuelles, il est en effet très fier de ce qu’il a construit et le doute est une notion qui lui est inconnue : « Je suis tout le temps entouré de nombreuses personnes. Les partys me plaisent. Je ne rencontre personne de façon désintéressée. Je me vante de rencontrer des célébrités en montrant leurs photos avec moi. Tout le monde m’envie... » Jusqu’au jour où ce monde s’écroulera brutalement, en lui rappelant qu’il demeure un « enfant blessé » et que les failles de son enfance qu’il avait feint d’oublier sont encore à vif… Et il fallait au moins cela pour que Narcisse voit enfin sa véritable image dans le miroir…

« Les femmes aiment aimer, et les hommes aiment être aimés, voilà ce que je crois. »



Ecouter la lecture de la première page de "Suisen"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 6 -



Aki SHIMAZAKI
Yamabuki
Actes Sud
138  pages
13.8  euros

01-06-2014

 

    Pour le dernier volume du cycle romanesque ouvert avec Mitsuba en 2006, nous retrouvons Tsuyoshi Toda et sa femme Aïko à la fin de leurs vies. Cinquante-six ans de vie commune après un coup de foudre dans un train. Elle lui a été autant dévouée que lui à son entreprise Goshima. Ils profitent maintenant de la retraite avec sérénité, bonheur et amour. Attentionnés l’un envers l’autre, Aïko revient sur le long chemin qu’ils ont parcouru ensemble, main dans la main, sur le temps qui passe mais sans oublier un présent que de petits gestes, des regards, des observations communes éblouissent. Une plongée dans l’intime avec tact, retenue et tendresse avec l’écriture inimitable de Shimazaki.

Ecouter la lecture de la première page de "Yamabuki"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 5 -



Aki SHIMAZAKI
Tsukushi
Actes Sud
140  pages
14.5  euros

23-06-2012

 

    Aki Shimazaki continue son deuxième cycle romanesque avec ce quatrième volume. On retrouve Mitsuba et sa mère Yûko, narratrice de ce roman. Yûko est la femme de Takashi Sumida, fils unique d’une grande et riche famille. Il est et a toujours été un mari attentionné et attentif au bonheur de sa femme. Pourtant, lorsque sa femme découvre par hasard dans un tiroir de sa table de nuit une boîte d’allumettes joliment décorée d’une image de tsukushi qu’elle juge « artistique et érotique », cette image l’obsède immédiatement et l'incite à un retour dans son passé, vers son premier amour. Mais elle est également loin de se douter que ses relations maritales en seront bouleversées et qu'elle découvrira qu'un autre homme se cachait derrière son époux, des secrets profonds et intimes jusqu’alors ignorés qui remettront en question des règles de vie communes qu’elle croyait partagées. Aki Shimazaki continue avec succès, sensibilité et esthétisme d’explorer de front les secrets intimes, leur puissance et impact, et la culture, les moeurs et l’histoire japonaises.

Ecouter la lecture de la première page de "Tsukushi"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 4 -



Aki SHIMAZAKI
Tonbo
Actes Sud
135  pages
13  euros

07-05-2011

 

    Nobu après avoir quitté une grande entreprise fonde un établissement privé d’enseignement spécialisé dans la préparation des examens. Il réalise ainsi le rêve de son père, instituteur accompli et admiré qui s’est pourtant suicidé suite à la mort d’un élève et d’accusations infondées. La fille de Nobu choisit le nom de l’établissement : « Tonbo », c’est-à-dire « libellule », libellules qui font le voyage de l’Asie du sud-ouest vers le Japon du nord pour y mourir. La vie s’écoule tranquillement entre son établissement, sa famille, ses balades… jusqu’à la venue d’un ancien élève de son père qui lui dévoilera les circonstances de la mort de son père. Aki Shimazaki continue son évocation du Japon, de sa culture et de ses coutumes, toujours avec retenue mais intensité dans ses textes minimalistes qui évoquent avec douceur, par petites touches légères, la vie, ses secrets comme ses violences. Un auteur incontournable.

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 3 -



Aki SHIMAZAKI
Hotaru
Actes Sud
137  pages
12.8  euros

27-03-2009

 

    Hotaru (lucioles en japonais) est le dernier volume du « poids des secrets ». Dernier volume, dernier secret… A la saison des lucioles, Tsubaki, étudiante à Tokyo, rend visite à ses parents qui hébergent sa grand-mère, 84 ans, qui faiblit et voit régulièrement des lucioles qu’elle tente d’attirer avec une chanson d’enfants. Et puis un jour, la grand-mère va se confesser à sa petite fille et lui apprendre le secret qui la mine depuis cinquante ans. Secret lié à sa rencontre à 16 ans avec un homme qui abusera d’elle dans tous les sens du terme et marquera à jamais son destin qui la rattrapera tout au long de sa vie. Ce volume clôture la série et boucle l’histoire puisqu’il revient sur le point de départ du premier tome. Toujours aussi fort, entre l’intime et le général, tout en oscillant entre douceur et violence induisant une ambiance si particulière.

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 2 -



Aki SHIMAZAKI
Tsubaki
Actes Sud
121  pages
12.04  euros

27-03-2009

 

    Tsubaki (camélia en japonais) est le premier volume de la remarquable pentalogie d’Aki Shimazaki, « le poids des secrets ». Yukiko est une survivante de la bombe atomique mais elle est toujours restée discrète sur cette période. Pourtant, dans une lettre laissée à sa fille, elle dévoile enfin l’histoire de la famille Horibe et ses (lourds) secrets. De son enfance à Tokyo à son départ vers Nagasaki, elle détaille leur vie, leurs sentiments, la peur de la guerre, l’arrivée des Américains ou des Russes mais aussi les secrets de sa famille et de ses voisins Takahashi qui l'ont poussée au meurtre (« Pour moi, c’était le début de ma guerre. J’avais manqué l’occasion de mourir pour le crime que j’avais commis »). Un superbe roman au parfum oscillant entre celui des camélias et celui du cyanure… L’écriture d’Aki Shimazaki est véritablement superbe, minimaliste, tout en retenue et en douceur, alors que les évènements et sentiments sous-jacents peuvent être terribles, contraste impressionnant entre la délicatesse des mots et la violence des sentiments. Les écrivains japonais (même si Aki Shimazaki écrit directement en français) excellent vraiment pour mêler les trajectoires personnelles et l’Histoire collective sans oublier la description par petites touches de la nature environnante.

Thème(s) : Littérature étrangère

 


- 1 -



Aki SHIMAZAKI
Zakuro
Actes Sud
151  pages
14.8  euros

17-02-2009

 

    L’Histoire et les destins familiaux se croisent et s’entrecroisent dans les romans de Shimazaki. Tsuyoshi Toda n’a plus revu son père depuis 1942, date à laquelle installée en Mandchourie sa famille le quitta pour rentrer au Japon devant la défaite pressentie par le père. Comme de nombreux autres Japonais, le père fut déporté en Sibérie et l’on perdit sa trace. Vingt-cinq ans plus tard, la mère de Tsuyoshi sombre dans la maladie d’Alzheimer et dans le passé tout en restant persuadée que son mari n’est pas mort et qu’il la rejoindra prochainement. Tsuyoshi garde le silence mais est convaincu que son père est mort depuis longtemps. Jusqu’au jour où l’un de ses amis lui apprend que son père est vivant, installé non loin d’eux et a refait sa vie. Stupéfaction et incompréhension. Pourquoi son père n’a pas donné de nouvelles et souhaité reprendre contact ? Si près et pourtant si loin… Il décide de le rencontrer, une dernière fois peut-être avant de connaître l’explication. Il la trouvera dans une lettre où son père se confiera et exposera ses souffrances, regrets et doutes qui ont rejailli indirectement sur toute la famille.

Thème(s) : Littérature étrangère

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture