'Ca les vexait, les prolétaires, autant que ceux qui les encadraient, de voir démolir le château où ils espéraient entrer un jour par la grande porte.'   Laurent Chabin

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10134112

Carine Fernandez




- 1 -



Carine FERNANDEZ
Mille ans après la guerre
Les Escales
235  pages
17.9  euros

09-08-2017

 

    Miguel est un vieux solitaire, à part son chien Ramon, il ne passe guère de temps avec autrui. Alors quand il reçoit une lettre de sa sœur lui annonçant qu’après la mort de son époux, elle a décidé de venir s’installer chez lui, c’en est trop ! Cette fois-ci, il ose, il refuse, il dit non, fuit le danger et préfère s’en aller avec Ramon son fidèle compagnon. Il repart à la source, prend un autobus pour retourner vers Montepalomas son village d’enfance, lieu qu’il n’a plus revu depuis la guerre civile. Tout a changé, les murs comme les âmes. Un barrage et son lac ont remplacé les vieilles pierres mais les souvenirs ne sont pas noyés et remontent à la surface. Il retrouve certains anciens et avec, les vieilles rancœurs, les vieux souvenirs, les vieilles haines… la guerre est finie depuis longtemps mais l’histoire n’est pas encore achevée. Miguel voyage entre passé et présent et les souvenirs sont éprouvants. Son frère assassiné par les Franquistes revient le hanter avec insistance, la guerre qu’il a subie, les délations, la torture, les humiliations, les manipulations de l'histoire, il ne peut avoir oublié et ce retour fait resurgir ces cauchemars. Ce voyage était néanmoins nécessaire pour constater que le passé était bien révolu, que son monde n’existait plus, une page avait été tournée et la vie continuait. A travers le portrait d’un homme simple, d’un homme du peuple, modeste qui s’est trouvé comme beaucoup sur le chemin de l’Histoire, l’a payé cher et jamais ne l’oubliera, Carine Fernandez revient brillamment sur cet épisode tragique de la guerre civile espagnole mais la place à hauteur d’homme et nous permet ainsi de suivre avec émotion le dernier voyage de ce vieil homme libre et indépendant afin qu’il constate que « .. c’est fini, son époque est morte avec ses idéaux, avec ses braves et ses démons. ».

Ecouter la lecture de la première page de "Mille ans après la guerre"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture