« On n’est jamais trop jeune pour se souvenir. On n’est jamais trop vieux non plus »
Ingrid Thobois

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

98060496

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Eka Kurniawan

Eka KURNIAWAN

L'homme-tigre
Sabine Wespieser

1 | 255 pages | 23-08-2015 | 21€

Anwar Sadat a été sauvagement assassiné et son assassin arrêté immédiatement. Il s’agit de son voisin, le jeune Margio. Il ne nie pas avoir participé à ce meurtre, mais selon lui, il n’en est pas l’auteur, il s’agit en effet du tigre qui en lui, dans son corps. Depuis quelques temps, il se sait habiter par ce fauve qu'il tente depuis de réfréner et dompter. Seuls quelques indices le trahissent comme des yeux et un regard bien singuliers. Mais cette fois, lors de sa dernière rencontre avec Anwar Sadat, il n’a pas eu le temps de le stopper, le fauve a jailli comme un éclair, en effet Anwar a commis l’irréparable, trahir la mère de Margio ! Pour expliquer ce destin, Eka Kurniawan décrit le quotidien d’une famille indonésienne, du mariage de ses parents jusqu’à la mort prématurée de sa dernière petite sœur qui plongera sa mère dans un abîme dépressif, en passant par son amour impossible pour la belle Maharani, fille de Anwar Sadat. Au cœur de ce conte tragique, Eka Kurnawan place naturellement l'amour extrême d'un fils pour sa mère et le destin dramatique de deux familles mais nous parle aussi en miroir, de manière vivante et imagée, du quotidien de son pays, l’Indonésie.

Ecouter la lecture de la première page de "L'homme-tigre"

Fiche #1687
Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Etienne Naveau