'… l’argent public a cela de formidable qu’il ne reste pas longtemps public.'   John Burnside

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13215580

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Erling Jepsen




- 1 -



Erling JEPSEN
Sincères condoléances
Sabine Wespieser
328  pages
23  euros

12-03-2011

 

    Allan est écrivain et n’a pas revu son père depuis des années. Dans ses romans et pièces, il mène une attaque en règle de ce père, instruit un procès à charge avec constance et insistance. Alors que le Danemark s’apprête à rentrer en guerre face à l’Irak, il apprend sa mort et envoie finalement un billet avec ses sincères condoléances. Emue, sa mère l’appelle et le convainc de revenir sur les lieux de son enfance… Retrouvailles avec une famille déchirée où les silences, mensonges, et autres manipulations ont meurtri définitivement les parents et les enfants. De retour, Allan découvre que son père se préoccupait de son parcours, cet homme abhorré l’aurait-il finalement aimé malgré sa perversité ? Allan se met à enquêter sur son père, sa mort, découvre des évènements curieux, un comportement singulier de sa mère, remonte dans l’histoire de ce couple qui semble s’être mutuellement manipulé, annihilé, et enfin détruit consciemment semble-t-il. La vérité n’existe pas dans cette famille ou si elle existe, elle disparaît, étouffée par une multitude de mensonges. Un terrible et noir portrait sans aucune retenue de la perversité des familles, "familles, je vous hais !".

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Caroline Berg

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture