'Quand nous oublions, c’est que nous avons perdu moins la mémoire que le désir.'   Juan José Saer

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



9645753

Gaël Brunet




- 2 -



Gaël BRUNET
La battue
Le Rouergue
218  pages
19  euros

22-04-2013

 

    Cela fait bien longtemps qu’Olivier n’est plus retourné sur les lieux montagneux de son enfance et a quitté père et mère. Il a quitté ce monde après la mort "bête" et accidentelle de son frère Marc grand espoir du monde du ski, admiré et idole de tous et surtout de son père. Olivier avait toujours accepté la place dans l’ombre de son frère que le père, vieil homme bourru, lui avait octroyée mais cette disparition l’avait repoussé loin. Sous l’insistance de sa compagne et de sa mère, il revenait enfin, la boule au ventre, bien décidé à parler à son père malgré l’angoisse et la tension qui l’animent. L’auteur nous fait ressentir parfaitement les sentiments d’Olivier qui revient sur la rivalité entre deux frères, la préférence assumée d’un père pour l’un des fils mais aussi son désir d’apaisement et de libération de la parole. Après « Tous les trois », Gaël Brunet confirme son intérêt pour l’intime d’une famille qu’il aborde avec une grande pudeur et sensibilité en laissant toujours poindre une lueur d’espoir malgré la lourdeur des évènements imposés par la vie.

Ecouter la lecture de la première page de "La battue"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Gaël BRUNET
Tous les trois
Le Rouergue
171  pages
16  euros

20-01-2011

 

    « Tous les trois », ils sont tous les trois, un jeune père et ses deux jeunes enfants après l’accident et la disparition de leur mère : « Je suis leur père pour le meilleur et le meilleur. Je n’ai pas envie du pire. Le pire, on l’a déjà vécu. Il est derrière nous. ». Le choix de la vie est assumé, évidemment cela ne sera pas toujours facile mais la vie continue malgré tout, et le père va devoir gérer, prendre en charge, soutenir, inventer un quotidien, tenter de combler le vide laissé par cette disparition, gouffre qui apparaît au détour d’une phrase, d’une vision et pourrait aspirer le trio définitivement soudé. Le drame affleure chaque geste, chaque attention du quotidien peut déclencher mélancolie, joie, tristesse ou rire, osciller entre justesse et maladresse, bonne humeur ou gêne, le bateau tangue chaque jour, chaque minute… pourtant l'amour sauve ce trio du naufrage. Un superbe texte, tendre, hommage à un père et à la paternité, à l'enfance et sa candeur, mais aussi à la vie et à sa force, sans pathos ni tristesse exagérée que les courts chapitres rendent aussi vivant que ce trio attachant. Un premier roman à découvrir.

L'avis de Vaux Livres sur Web Tv Culture

Premier roman

"J'en viens parfois, souvent même, à me poser la question de savoir où nous allons comme ça tous les trois. Je n'en sais rien et l'idée me fait peur. Je sais juste que l'amour que nous nous portons est le fil d'Ariane qui nous maintient en vie et que nous suivons aveuglément."


Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture