'On a la vie de ses risques, mes chatons. Si on ne prend pas de risque, on subit, et si on subit on meurt ne serait-ce que d’ennui.'   Négar Djavadi

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12033839

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Jacques A. Bertrand




- 2 -



Jacques A. BERTRAND
Les autres, c’est rien que des sales types
Julliard
134  pages
15  euros

24-08-2009

 

    Un nouveau Jacques A. Bertrand toujours avec autant d’humour et de malice sur les autres, cet autre qui fait rire, qui fait peur, dont on se moque avec ironie, simplicité voire méchanceté. Tout y passe, tous les standard de notre bonne société d’Homo Sapiens Sapiens le touriste, le Parisien, le provincial, le jeune, le voisin… jusqu’à l’écrivain évidemment et la boucle est bouclée avec toujours le sourire aux lèvres. Mais au fait, quels « sales types » sont les lecteurs ?

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Jacques A. BERTRAND
Les sales bêtes
Julliard
130  pages
15  euros

22-08-2008

 

    Si l’on vous demande de citer votre animal favori, peu de chance qu’il se trouve dans les 19 sales bêtes que Jacques A. Bertrand a choisi de vanter dans des portraits subtils, érudits, drolatiques et attachants. D’une plume alerte et sautillante, il s’amuse à abattre les préjugés que nous portons sur ces bestioles ``mal famées’’ dans ses chroniques animalières. Au passage, mine de rien, grâce à un humour délicat permanent, ce pince sans rire en profite pour faire passer une analyse écologique et éthologique pertinente du pou ou de la chouette, du rat ou du serpent… pour qu’in fine, ils paraissent tous avoir ``quelque chose d’humain’’. Du microbe à l’ours en passant par le moustique et le rat, vous y trouverez nécessairement votre nouveau protégé à moins qu’il vous faille attendre la dernière sale bête présentée par J.A. Bertrand et la pire selon lui : l’homme ! Ce recueil d’autodérision qui remet l’homme à son humble place réussit à nous faire réfléchir en riant, un vrai moment de bonheur.

« L’araignée est un être exquis. Et très ancien. Cet arachnide bien connu, de l’ordre des aranéides, fait figure d’ancêtre dans le monde des insectes dont d’ailleurs il ne fait pas partie. »

« Qui est apparu le premier sur cette planète, de la mouche ou de l’asticot ? On ne tient même pas à le savoir. Ni mouche sans asticot, ni asticot sans mouche. L’Homo sapiens sapiens pêche tantôt à la mouche, tantôt à l’asticot »

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture