'Les mères ont davantage à voir avec les guerres qu’elles n’imaginent. C’est le contraire de ce que tout le monde pense. Il ne peut y avoir de guerre sans mères. Plus que quiconque, les mères ont horreur de perdre. Nous sommes capables de tout pour éviter la mort d’un fils.'   Bernard Carvalho

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12593095

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Kamel Daoud




- 1 -



Kamel DAOUD
Meursault, contre-enquête
Actes Sud
156  pages
19  euros

12-01-2015

 

    Moussa mort, Meursault continua de vivre. C’est Haroun qui nous le dit. Haroun est le frère de l’Arabe, de Moussa, il n’existe qu’à travers ce frère disparu et est demeuré auprès de leur mère après l’assassinat de Moussa par Meursault. Haroun est vieux maintenant mais toujours en colère et il raconte à quelqu’un dans un café cette histoire mais aussi l’histoire de l’Algérie d’hier où la mer, la lumière et le soleil restent essentiels. Ce récit à clés avec évidemment l’ombre de Camus omniprésente nous parle aussi du rôle pesant de la mère mais est également un réquisitoire contre la guerre et son absurdité : vous pouvez tuer un homme et être considéré comme un héros et une heure plus tard comme un traître, l’instant et le lieu décident ! Le récit oscille entre fiction autonome, dialogue avec Camus, réponse à Camus. Une vraie aventure littéraire dangereuse mais parfaitement maîtrisée, qui enquête sur le meurtre de Moussa, sur Camus mais surtout sur l’Algérie d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Ne nous reste plus qu’à relire L’Etranger !

Ecouter la lecture de la première page de "Meursault, contre-enquête"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture