'La vie, lit-on quelque part, est un faisceau de lumière qui traverse brièvement les ténèbres et s’évanouit l’instant d’après.'   Jon Kalman Stefansson

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12593117

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Khaled Hosseini




- 2 -



Khaled HOSSEINI
Ainsi résonne l'écho infini des montagnes
Belfond
490  pages
22.5  euros

04-11-2013

 

    Enfin ! Le troisième roman de Khaled Hosseini est enfin disponible, grande impatience à le découvrir et une fois de plus, Khaled Hosseini nous enchante avec une fresque exceptionnelle et inoubliable. Le lecteur retrouve ses thèmes favoris, la famille, la condition de la femme, la séparation et l’Afghanistan avec peut-être cette fois, une ouverture au monde plus importante. Pourtant le livre s'ouvre sur un conte populaire typique évoquant un démon qui kidnappe les enfants dans les villages afghans. L’intrigue du roman y trouve évidemment des résonances en évoquant le destin d’une petite Afghane, Pari, et de toutes les personnes qu’elle croisera de 1950 à nos jours de Kaboul à Paris, en passant par la Grèce et la Californie. Son histoire commence par une rupture qu’elle n’oubliera jamais. Lorsqu’elle a à peine quatre ans, sa mère est déjà morte, son père sévère et pauvre ne s’occupe pas d’elle. Au contraire, son frère Abdullah, âgé de 10 ans, la protège et l'élève créant un lien fort et unique entre eux d'eux. Pourtant en partant pour Kaboul, son père décide d’abandonner la petite et de la confier à une riche famille. Abdullah n’oubliera jamais cette déchirure alors que Pari débute un long voyage émaillé de nombreuses rencontres et semble bien occupée par sa nouvelle vie… Khaled Hosseini sait parfaitement susciter puis entretenir une émotion sourde qui ne faiblit pas tout au long du roman aux personnages denses et profonds ; avec leurs faiblesses et leurs forces, ils se débattent avec simplicité et volonté uniquement pour vivre. Pourvu que l’on n'ait pas à attendre à nouveau six ans pour découvrir le prochain Hosseini !

Ecouter la lecture de la première page de "Ainsi résonne l'écho infini des montagnes"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Valérie Bourgeois

 


- 1 -



Khaled HOSSEINI
Mille soleils splendides
Belfond
404  pages
21  euros

11-09-2007

 

    Après le remarquable « Les cerfs-volants de Kaboul », Khaled Hosseini nous convie à nouveau en Afghanistan où le destin de deux femmes nous permettra de (re)découvrir une société dominée par les hommes (« De même que l’aiguille d’une boussole indique le nord, un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme du doigt. Toujours. ») et écrasée par les conflits et la religion. Les quatre parties du livre présentent quatre tranches de vie de ces deux femmes de 1960 à nos jours. Mariam vit à la campagne seule avec sa mère. Elle adore son père et attend avec impatience ses visites trop courtes. Il la mariera pourtant de force à un homme de trente ans son aîné habitant Kaboul. Elle subira alors quotidiennement la violence de cet homme surtout qu’elle ne pourra lui assurer une descendance (masculine). Laila est une enfant de Kaboul, protégée par son père, homme de savoir, ouvert et progressiste (« …Je sais que tu es encore jeune, disait-il, mais je veux que tu comprennes une chose dès maintenant : le mariage peut attendre. Pas l’éducation. Tu es une fille très, très intelligente. Vraiment. Tu pourras faire ce que tu veux plus tard, Laila. Je le sais. Et je sais aussi que lorsque cette guerre sera terminée, l’Afghanistan aura besoin de toi autant que de ses hommes, et peut-être même davantage. Parce qu’une société n’a aucune chance de prospérer si ces femmes ne sont pas instruites, Laila. Aucune chance. ». Sa famille disparue, elle rejoindra le foyer de Mariam pour en devenir la seconde femme. Mariam verra en elle dans un premier temps une rivale mais peu à peu, une complicité indéfectible unira ces deux femmes jusqu’au sacrifice ultime de l’une d’elles. Deux portraits émouvants de femmes auxquelles le lecteur s’attache progressivement complété par un regard objectif et franc de la réalité afghane (« Elle est sidérée de voir combien le destin de chaque Afghan est marqué par la mort, le deuil et la douleur. Et pourtant, force lui est de constater que les gens réussissent à survivre ») qui rend ce roman essentiel et passionnant.

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Valérie Bourgeois

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture