'Mais nous ne voyons des autres que ce qu’ils nous montrent. Chacun de nous existe dans sa propre tête et dans son cœur, les seuls lieux où nous apparaissons tels que nous sommes, sans promesses et sans fard'   Maria Ernestam

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



11089982

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Mario Tobino




- 2 -



Mario TOBINO
Trois amis
Plon
176  pages
18.9  euros

07-08-2011

 

    Ottaviani est le seul survivant d’un groupe de trois hommes devenus amis (« On se comprend même sans se voir ») alors qu’ils étaient étudiants en médecine dans l’Italie d’avant guerre. Leurs idées communes, leurs rêves identiques fondent et soudent leur amitié : une Italie libre éloignée du fascisme (« Mais ce qui nous unissait, la flamme qui nous animait Turri, Campi et moi, c’était la politique, telle était notre croix, fichée dans notre cœur »). Ces trois hommes resteront fidèles à leurs engagements malgré les évènements, le temps qui passe, les bouleversements politiques (« On a rêvé, on a combattu, on a vaincu »). Campi livré aux Allemands finira en martyr sous la torture en gardant le silence. Turri d’un calme exemplaire deviendra chef de la résistance, mènera des combats impitoyables et n’hésitera pas à sacrifier sa carrière à ses idées. La trajectoire de ce trio adhère à l’histoire de l’Italie, à ses guerres et ses horreurs, à la guerre civile, dépeint les différences prégnantes entre ses régions, l’influence du fascisme...
Ottaviani poète et psychiatre analyse objectivement la psychologie de ces hommes, leurs liens indéfectibles, leurs engagements et leurs vies : « Mais je n’écris pas un roman, j’écris ce qui se presse en moi, une anticipation avant ce qui est dû. Tel un croyant devant le confessionnal, je m’approche de la grille et parle, grands et petits pêchés, à la hâte, en vrac. ».
Un texte fort qui revient sur l’histoire de l’Italie avec comme toile de fond l’amitié, la fidélité, l’engagement et la puissance de la guerre.

« Les amis, c’étaient nous trois, les vrais amis, fraternels : Turri, Campi et moi. Pour nous, Campi n’était pas mort, il était parmi nous… »

« La beauté d’avoir été un héros, puis la vertu d’être humble parce que les conditions ne sont plus là. »


Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Patrick Vighetti

 


- 1 -



Mario TOBINO
Les derniers jours de Magliano
La Fosse aux Ours
245  pages
19  euros

30-12-2005

 

    Le bandeau joint au livre titre "le jour où la folie a été abolie". En effet, Mario Tobino nous expose le journal de bord d'un médecin humaniste exerçant dans un asile alors que la loi 180 dite loi Bosaglia va être votée (mai 1978). La fermeture des asiles est programmée et les aliénés quelque peu délaissés vont être lachés dans la nature ou regroupés selon des critères autres que médicaux. Témoignage de la folie ordinaire rempli d'humanité d'un médecin désabusé ayant passé sa vie aux côtés de ses malades et dont l'attachement à ses malades se ressent à chaque page.

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Patrick Vighetti

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture