'Bien sûr, il faut chercher à comprendre. Mais sans jamais perdre de vue qu'on ne peut rien comprendre. Ou qu'il n'y a rien à comprendre.'   Charles Juliet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12721079

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Michel Quint




- 4 -



Michel QUINT
En dépit des étoiles
Héloïse d'Ormesson
282  pages
19  euros

23-02-2013

 

    Sébastien Arnoux, grand espoir lillois de ligue 1 de football, finit sa carrière dans la Deûle où il est retrouvé mort. La police exclut rapidement la piste criminelle. Malgré le peu d’estime que Lisa sa sœur lui portait, beau mâle au fric facile, elle prend en charge l’enquête. Viennent la rejoindre le trouble Jules, « une dégaine de brigand calabrais, le genre à poil sombre… », et sa cousine, la pulpeuse Emma, étudiante en droit. Le trio part à la rencontre des milieux interlopes lillois, monde du sport, des paris et d’internet, monde de la nuit, des rencontres et de la prostitution. Lorsqu’un deuxième corps est retrouvé, Italien ami de Sébastien, chasseur de mafieux italiens, leur enquête prend tous son sens et est relancée. Michel Quint revient dans son nord avec toute sa poésie pour un récit entre roman noir et polar mais surtout bien ancré dans les dérives de notre société contemporaine.

« La rumeur est signe d’humanité. »


Ecouter la lecture de la première page de "En dépit des étoiles"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 3 -



Michel QUINT
Les amants de Francfort
Héloïse d'Ormesson
234  pages
18  euros

06-07-2011

 

    Florent dirige une petite maison d’édition « En colère ». Il est exigeant, ne partage pas la gestion mercantile de certains de ses collègues mais pourtant rencontre le succès. Aller au salon du livre Francfort est peut-être une concession professionnelle mais surtout personnelle. Il refusait de se rendre en Allemagne depuis que son père s’y est fait tuer étrangement. Dès son arrivée, les évènements s’enchaînent : le salon du livre, son atmosphère et ses petites affaires, un double meurtre d’éditeurs, un coup de foudre pour une énigmatique et jolie brune qui semble le manipuler. Cette enquête à rebondissements, aux multiples ramifications, nous plonge dans l’action et les luttes politiques d’après-guerre, l’histoire du STO, la réinsertion possible ou non des anciens nazis tout en rappelant le poids de la guerre dans la vie des survivants (« …la guerre dévore aussi les enfants de ses enfants. »). Michel Quint restitue une nouvelle fois avec brio l’ambiance de l’après-guerre bridée par les suites du conflit grâce, cette fois, à une intrigue dense et complexe renforcée par un suspens croissant. Un cru 2011 sous forme de puzzle à dévorer !

Thème(s) : Littérature française

 


- 2 -



Michel QUINT
Corps de ballet
Estuaire

164  pages
16  euros

04-09-2006

 

    Michel Quint comme à son habitude nous propose une aventure humaine avec des personnages simples, humains, si proches de nous que l’histoire nous happe et nous retient jusqu’à sa chute. Marina née en 1947 de père ukrainien habite dans le vieux Lille, l'odeur, les images, le vocabulaire et l'atmosphère du Nord sont omniprésents. Son père a connu Stalingrad et a participé aux côtés des rouges à la lutte contre les Allemands. Elle se souvient des combats qu'il lui contait, de sa rencontre avec Desnos et de son arrivée en France. Il épouse ensuite une veuve mère d’un petit garçon, Augustin. De leur union naitra Maria. Maria suivra des cours de danse (ballet) et sera placée dans une école ménagère (balais). Nous la suivrons au cours des ménages qu’elle assure chez Paul, professeur d’histoire en fac, et chez Claire et Charles, couple d’avocats ayant deux enfants. Ses autres « chapelles » sont le bistrot d’Armand la Comtesse, Adèle vendeuse de vêtements et Jean Keersmaekeer, batelier de l’Atalante. Jean et Armand sont deux anciens amants qui auraient souhaité avoir des enfants ce qu’elle a refusé. On ressent que son passé reste une charge pour elle et qu’elle refuse de parler de certaines choses enfouies au plus profond d’elle-même pour les oublier. A la mort de son père, elle a uniquement récupéré son porte-malheur, un reliquaire de St Ossip seul témoignage tangible de son passé douloureux. Paul lui fait discrètement la cour et essaie de la libérer par la parole afin qu’elle puisse « conjurer les vieilles malédictions ». C’est ainsi que nous apprendrons les faits horribles et terribles qui ont marqué son passé et qu’elle tente d’atténuer par la lecture, la danse et la musique.

Ce livre est publié dans la collection « Carnets littéraires » chez Estuaire qui associe un artiste à un écrivain. En effet, le roman est illustré de photographies noir-et-blanc de Cyrille Derouineau qui amplifie cette ambiance du nord de la France et rend proche ce livre des atmosphères des meilleurs films des années 50. Fermez les yeux et Jean Gabin par exemple se retrouvera batelier à la place de Jean.

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Michel QUINT
L'espoir d'aimer en chemin
Joëlle Losfeld
144  pages
13.5  euros

30-12-2005

 

    René marionnettiste distrait les enfants malades à l'hôpital. Son amie Daisy employée dans cet hôpital lui demande d'aider Louis adolescent plongé dans le coma. Cette rencontre le conduit à raconter sa vie devant Louis sans réaction, sans parole et qui n'entend peut-être pas ses paroles. L'enfance du narrateur se déroulant sur fond de guerre d'Algérie dans le Nord de la France, le lecteur suivra les affrontements des partisans de l'Algérie française et de l'Indépendance. La vie du gamin dans la lumière douce et tamisée du Nord est pleine d'attente. Il attend notamment qu'on lui parle de sa mère disparue, de comprendre les amis de son père et ses activités, de retrouver son amie algérienne Halva qu'il ne pourra oublier. Autant de félures qui marquent son enfance. "Avec sa mémoire écornée" et "sa part de ténèbres", on suit René à la recherche de son passé et de son équilibre. Un livre passionnant tout en nuance qui évoque les souffrances, les non-dits, l'art difficile de vivre et d'aimer. Un livre qui se lit d'une traite.

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture