« ...parce que les mots ne peuvent pas tout. Ils ne peuvent pas ramener de la mort ceux qui nous ont quittés, ils ne peuvent pas guérir les malades ou résoudre les injustices, tout comme il est absurde de prétendre qu’ils déclarent des guerres ou y mettent fin. Dans un cas comme dans l’autre, ils ne sont au mieux qu’un symptôme, au pire un prétexte. »
Eric Chacour

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68719589

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Muriel Barbery

Muriel BARBERY

Une rose seule
Actes Sud

1 | 160 pages | 06-10-2020 | 18.5€

Rose n’a jamais connu son père qui vient de décéder. Mais lui l’a toujours suivie, de loin, Rose vit en effet à Paris, alors que lui réside au Japon. Avant de mourir, il lui a écrit une lettre lui proposant de venir au Japon. Elle découvre tout d’abord légèrement contrariée à Kyoto la demeure de ce riche marchand d’art. Paul, l’assistant et admirateur de son père l’accueille et sera son guide. Son père a prévu un voyage au coeur du Japon, une découverte d'un pays, de lieux, du monde minéral et végétal qui l’entourait, des jardins, des arbres, des fleurs, des odeurs et couleurs, mais aussi de pierres et Muriel Barbery en multiplie les descriptions précises et imagées. Peu à peu, l’attirance prend corps, envers les lieux mais aussi envers les personnes, elle les découvre, elle se découvre. Un parcours initiatique tout en douceur et en retenu pour assister à la (re)naissance d’une femme.

« Si on n’est pas prêt à souffrir, dit-elle, on n’est pas prêt à vivre. »

« Par le seul fait de vivre, tous les risques ont déjà été pris. »

« La vie est transformation. Ces jardins sont la mélancolie transformée en joie, la douleur transformée en plaisir. Ce que vous regardez ici, c’est l’enfer devenu beauté. »

Ecouter la lecture de la première page de "Une rose seule"

Fiche #2598
Thème(s) : Littérature française