'Au moyen d'un clou le poète a fixé le ciel au mur.'   Rade Tomic

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



16885036

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Bleu Autour




- 2 -



Leïla SEBBAR
La confession d'un fou
Bleu Autour
119  pages
12  euros

29-07-2011

 

    Long monologue ou confession d'un homme, solitaire, ivre de vengeance, folie froide sans retenue ni limite. Il est né dans un pays d'Orient, sur les hauts Plateaux. Il vénère son père chasseur et excellent cavalier souvent absent mais qui revient toujours au foyer où sa mère transie d'amour patiente. Mais que fait ce père ? Qui est-il vraiment ? Il sera assassiné, son fils et sa mère épouseront chacun une folie, la mère dans l'isolement et le refus de la réalité et pour celle du narrateur, "c'est le couteau ou le rasoir". La superbe écriture ciselée au rythme haché de Leïla Sebbar éblouit ce portrait sans artifice, description froide aussi lumineuse que sombre pourtant non dénuée d'humanité.

"J'aime la ville. Elle donne asile aux fous, le désert les enterre. On dit que le désert est beau. Je n'aime pas le désert."


Thème(s) : Littérature française

Les titres de Leïla Sebbar lus par Vaux Livres

 


- 1 -



Marie GATARD
La guerre, mon père
Bleu Autour
126  pages
15.25  euros

30-12-2005

 

    La narratrice est une petite fille qui a perdu son père fusillé par les Allemands : "J'étais l'enfant d'un cadavre et, de plus, j'étais l'enfant sacrilège". Ce drame va être double, à cette époque, les enfants restant confinés dans une bulle protectrice et toute explication est délaissée, abandonnée : "à cet âge-là, ça ne se rend pas compte ? On est fait de clichés de son époque, à la mienne sévissait encore la veuve tabernacle, l'orphelin méritant et l'enfance heureuse. Que de massacres n'a-t-on pas commis au nom de ce mythe tenace, de cet alibi pour grandes personnes". Le récit débute par cet épisode si douloureux pour la petite fille et se poursuit jusqu'à la libération de Paris accompagnée de son cortège de folies et d'exactions. Un livre tout en douceur malgré la violence intérieure qui bout et qui montre que l'on ne guérit jamais vraiment de ses blessures profondes.

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture





- Sebbar - Gatard