'Depuis qu'on sait que les américains arrivent, tout le monde a été résistant. Tout le monde a connu un juif. Un juif qu'on aimait bien. Un juif à qui on a rendu service. Un bon juif.'   Louis Calaferte

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



21209598

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

La Manufacture de Livres




- 5 -



Benoît SÉVERAC
Tuer le fils
La Manufacture de Livres
282  pages
18.9  euros

17-05-2020

 

    Matthieu Fabas est écroué en prison pour de longues années. Il a commis un crime homophobe même s’il nie l’être : « J’ai tué un homme dans le but que mon père m’admire. Mais ça n’a pas suffi. Ca ne suffira jamais. Je n’en ferai jamais assez pour devenir qui que ce soit, quoi que ce soit à ses yeux. » Son père n’appréciait pas les homos, son père pensait que son fils était peut-être homo, alors Matthieu tua, massacra un homo du quartier. Pour son père, un motard, un homme, un vrai (que cache-t-il pour le clamer si haut ?). Pour enfin qu’il le regarde, qu’il le considère, et utopie ultime, peut-être qu’il l’aime. Mais même dans cet acte, son père le rejettera. En prison, seul moment de libération, un atelier d’écriture dont nous partageons les séances. L’écrivain le remarque, le complimente, l’incite à écrire son histoire, à parler de lui et de son père. Benoît Séverac en profite pour nous parler avec justesse de l’écriture et de « l’acte de création ». Matthieu l’apprécie et est sensible à l’attention que lui porte cet écrivain qui lui conseille de confronter son père à ses responsabilités lorsque, enfin, il sortira de prison. Se confier semble le soulager, le mener vers une nouvelle vie, sans vengeance ni haine. Hélas, le lendemain de sa libération, son père est retrouvé assassiné malgré une mise en scène improbable de suicide. L’inspecteur Cérisol et son équipe enquête sérieusement malgré les doutes immédiats pesant sur Matthias : coupable idéal, sa haine pour son père était au coeur de ses écrits en prison, pour se reconstruire ne devait-il pas tuer le père, retour à la case départ, Matthieu retrouve la prison. Une évidence peut-être un peu trop prononcée ? Une enquête un peu trop rapide ? Coupable ? S’il n’est pas coupable, qui pourrait le sortir de là ? A partir des dégâts d’une relation père-fils avortée, Benoît Séverac, en jouant avec les évidences, construit une intrigue policière captivante autour de personnages ayant tous une part d’humanité mais aussi des failles, des doutes voire une noirceur ce qui les rend à l’évidence attachant et surtout permet à l’auteur d’évoquer concrètement et avec réalisme une série de problématiques au cœur de notre société.

Ecouter la lecture de la première page de "Tuer le fils"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

 


- 4 -



Franck BOUYSSE
Né d'aucune femme
La Manufacture de Livres
333  pages
20.9  euros

17-05-2020

 

    Rose est l’aînée de trois sœurs. Fin XIXème, elles partagent avec leur mère et leur père, un quotidien ardu, pauvre. Vie si compliquée, que le père décide de vendre Rose, de la confier à un homme riche qui la prendra à ses services. Il le fait la mort dans l’âme et en cachette de son épouse et de ses filles. Rose s’installe dans sa nouvelle vie, une belle, riche et grande demeure, un homme, maître des forges, et sa mère l’accueillant froidement. Des tâches précises, des ordres directs, jamais aucun compliment, toujours des reproches et des critiques. L’épouse vit recluse dans sa chambre, personne ne la voit, seul un médecin passe périodiquement la soigner. Une ambiance lourde et étrange. Seul Edmond, sorte d’homme à tout faire, semble différent et d’ailleurs la met en garde rapidement contre ses maîtres. Que lui veulent-ils exactement ? Pourquoi l’ont-ils achetée, mais à cet époque, chacun sait qu’un homme, une femme peuvent appartenir à un autre homme. Totalement. Définitivement. Sans condition, « … chacun doit rester à sa place, l’huile surnage toujours au-dessus de l’eau, ainsi va le monde, tu comprends. » Et Rose va l’éprouver. Dans sa chair. Dans son âme. Puissant, âpre, sombre et lumineux à la fois, profond, émouvant et addictif avec une construction habile et maîtrisée, une écriture et un style magnétiques, une lecture obligatoire pour tous les amoureux de la littérature.

« Les mots … ils sont des habits de tous les jours, qui s’endimanchent parfois, afin de masquer la géographie profonde et intime des peaux ; les mots, une invention des hommes pour mesurer le monde. »

« Parce qu’être lâche, c’est pas forcément reculer, ça peut simplement consister à faire un pas de côté pour plus rien voir de ce qui dérange. »

« C’est tout le problème des bonnes gens, ils savent pas quoi faire du malheur des autres. S’ils pouvaient en prendre un bout en douce, ils le feraient, mas ça fonctionne pas comme ça, personne peut attraper le malheur de quelqu’un, même pas un bout… »

« Nous n’avons rien à espérer du passé. Ce sont les hommes seuls qui ont eu l’audace d’inventer le temps, d’en faire des cloisons pour leur vie. Pas un seul ne peut vivre assez longtemps pour se croire exister, pas un seul n’est en mesure de saisir la vie quand elle le traverse… »


Ecouter la lecture de la première page de "Né d'aucune femme"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 3 -



Séverine CHEVALIER
Clouer l'ouest
La Manufacture de livres
185  pages
15.9  euros

01-08-2019

 

    Karl est vraiment dans la panade ! Pour preuve, son retour sur les terres de son enfance. Retrouver la ferme familiale, le Doc, son père, sa mère partie dans un autre monde virtuel et médicamenteux, et son frère Pierre l’Indien. Il les a quittés, jeune, vingt ans plus tôt, pour partir à l’aventure, vers l’ouest, vers la mer, la liberté. Depuis il est à Limoges, a eu une petite fille qui a cinq ans, qu’il adore mais qui ne parle pas et est séparé de sa mère. Il vivote et des dettes colossales de jeu le contraignent à prendre le large mais pas sur un bateau, à soixante cinq kilomètres de Limoges, au cœur d’une nature où les bêtes sauvages restent nombreuses et chassées. Il retrouve le village intact. Tout le monde est resté là avec ses rêves et ses secrets, le bonheur n’a jamais franchi leurs portes. Les relations dans la famille restent intactes et personne ne s’attendait à son retour alors qui sera prêt à l’aider ? « Il faut bien que les choses se soient passées d’une certaine façon », le récit tendu avec une violence sous-jacente permanente tient en haleine par le mystère qui l’entoure, par sa construction mais aussi par l’écriture singulière et percutante. Noir et sauvage.

Ecouter la lecture de la première page de "Clouer l'ouest"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

 


- 2 -



François MÉDÉLINE
Tuer Jupiter
La Manufacture de Livres
225  pages
16.9  euros

05-08-2018

 

    Le 2 décembre 2018, le Panthéon accueille un nouvel hôte illustre : le plus jeune président de la République française, Emmanuel Macron. Fastes, grands discours, émotion, le pays voire le monde suit cette cérémonie, un nouveau JFK rejoint l’histoire. Emmanuel Macron a été assassiné, empoisonné par un morceau de chocolat débordant de strychnine. La revendication de l’Etat Islamique tombe presque immédiatement et l’auteur est vite retrouvé, un bon petit français qui a rejoint le camp d’Allah. Affaire résolue, tout le monde y trouve son compte... Enfin, presque... « Tuer Jupiter » montre qu’il ne faut parfois pas se satisfaire des évidences et reprend minutieusement la chronologie des évènements, telle une enquête journalistique, ouvre les portes fermées, tire les rideaux clos, et nous plonge au cœur de la géopolitique mondiale où tous les coups à l’extérieur de son pays sont permis pour en tirer profit en son sein.

Ecouter la lecture de la première page de "Tuer Jupiter"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

 


- 1 -



Jérôme LEROY
La petite gauloise
La Manufacture de Livres
144  pages
12.9  euros

21-04-2018

 

    Jérôme Leroy continue sa chronique d’une société pas si lointaine de la notre, accompagnant le Bloc maintenant arrivé au pouvoir et dont les idées extrêmes ont largement imbibé la population. Dans une grande ville de l’ouest, les effets « des désordres géopolitiques lointains importés dans cette grande ville portuaire de l’ouest » (mais pas que) commencent de poindre le bout de leur kalachnikov… Un indic convoque un flic pour lui faire part d’une nouvelle gravissime, le flic arrive trop tard avant d’être également tué, par erreur, par ses collègues, du grand art ! La ville tremble, un coup se prépare mais où ? Dans le même temps, au lycée, Flavien Dubourg, professeur au lycée professionnel et technique Charles Tillon, se fait une joie de recevoir Alizé Lavaux, une auteur venue dialoguer ou tenter de dialoguer autour de son dernier roman avec sa classe particulièrement remuante à l’exception de Stacy Billon, silencieuse, absente, le regard vide. Hélas, dès l’arrivée d’Alizé dans ce contexte tendu la rencontre part en vrille… Une journée terrible décrite tel un journal télévisé, une journée qui ne se passe comme prévu dont l’issue si proche de notre quotidien surprend néanmoins… Si réaliste et si désespérant ! Et pourtant l’humour noir, le ton, parfois la moquerie mais surtout la plume de Jérôme Leroy réussissent à nous faire sourire, grand exploit !

« … la petite Gauloise était le mal, le néant mais l’Imam avait dit que le Djihad pouvait utiliser le mal pour arriver à ses fins. »


Ecouter la lecture de la première page de "La petite gauloise"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller/Noir

Les titres de Jérôme Leroy lus par Vaux Livres

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture





- Séverac - Bouysse - Chevalier - Médéline - Leroy