'La beauté est une injustice et un hasard.'   Véronique Ovaldé

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



9485895

Maurice Nadeau




- 5 -



Natacha ANDRIAMIRADO
J'écris pour mon chien
Maurice Nadeau
63  pages
12  euros

27-10-2009

 

    Dix nouvelles, dix nouvelles pour pleurer, rire, s’émouvoir devant le regard singulier d’un chien, cet animal qui épaule, encadre, suit, devance l’Homme depuis si longtemps. Dix situations communes, différentes, jusqu’à la dernière qui justifie en elle-même l’édition de ces nouvelles !

Premier roman

Thème(s) : Littérature française

 


- 4 -



Sylvie AYMARD
Du silence sur les mains
Maurice Nadeau
113  pages
16  euros

27-03-2008

 

    Vaux Livres vous avait vivement conseillé (et vous conseille encore) à sa sortie le premier roman de Sylvie Aymard et le deuxième était donc attendu avec impatience. Le style demeure intact (l’humour en moins), toujours aussi fluide et agréable dans son dépouillement. Venus du nord, une mère et son fils vivent dans un petit village du midi (« Le soleil ne résout pas tout, même si le linge sèche plus vite ici qu’à Dunkerque, où je suis née »). Toni quelque peu en marge est en quête de son père qu’il n’a jamais connu, sa mère lui assurant qu’il était décédé. Cette mère aimante à l’extrême lui ment et le protège par amour et par peur (« Bien sûr je fais semblant de m’intéresser au reste, comme tous les vivants qui s’agitent. Ecouter les autres parler d’eux, pour s’oublier, ne demande pas d’effort. Mais seul mon fils est mon cabanon sur terre… Tout cet amour pour lui me dévore. »). Mais le mensonge et le silence sont rarement salvateurs ; le drame se noue inexorablement, jour après jour, jusqu’à cette nuit de juin où Toni va disparaître… Encore une réussite, un auteur à suivre absolument.

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Sylvie Aymard lus par Vaux Livres

 


- 3 -



Isabelle FIEMEYER
Les 3 noms d'Esther
Maurice Nadeau
119  pages
16  euros

07-03-2008

 

    Histoire d’une folie. Folie d’Esther, ou d’Esther et de Blandine, ou de Blandine et d’Esther… Ou plutôt folie de sa (leur ?) mère ? Destinée d’une famille allemande qui quitte l’Allemagne au lendemain de la défaite de 1918. Etats-Unis, eldorado promis. Déception, retour désespéré dans l’Allemagne nazie. Internement, électrochocs, recherche d’une vérité, d’une histoire au milieu d’indices véridiques ou non. Folie sans retour, voyage dans un pays dont on ne revient pas servi par une écriture dépouillée, hachée en harmonie parfaite avec cette tragédie.

Thème(s) : Littérature française

 


- 2 -



Sylvie AYMARD
Courir dans les bois sans désemparer
Maurice Nadeau
110  pages
14  euros

27-12-2006

 

    Une fillette découvre le monde des adultes quelque peu incompréhensible. Elle s'en éloigne et s'en rapproche à la fois en croisant quelques personnages souvent sans intérêt jusqu'à la Rencontre avec Nathan qui va l'ouvrir au monde et à l'Amour. Pourtant ce ne sera qu'un éclair fulgurant, mais un éclair qui lui permettra de s'élancer et de courir vers la vie. Un livre que l'on dévore par son style direct, par l'humour qui affleure, par le loufoque et l'incongru qui jaillissent au détour d'une phrase, par la chronologie des chapitres qui nous emmènent alternativement dans la jeunesse de l'héroïne puis dans son quotidien. A lire absolument.

"J'ai bien essayé de me faire piétiner par un gros sanglier, mais il se cache le jour et la nuit je ne vois rien..."

"J'étais toujours en colère : pourtant je n'ai pas été battue par un ceinturon, ni abusée par un ami de la famille. J'ai, certes, mangé des paupiettes à la ficelle, j'ai porté de la popeline, mis le feu à la crèche une fois, mon père ne buvait pas, ma mère n'a pas eu la variole."

"C'est à l'âge de raison que j'ai pratiqué le ricanement sarcastique. Avant de me coucher je tournais trois fois en rond dans mon lit, comme les chiens. J'étais en mouvement contre tout."

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Sylvie Aymard lus par Vaux Livres

 


- 1 -



Patrice PLUYETTE
Un vigile
Maurice Nadeau
98  pages
12  euros

30-12-2005

 

    Une porte, un vigile. Les deux sont figés mais l’un pense. A quoi ? A cette porte mais aussi aux personnages qui la franchissent munis de leur badge obligatoire. Métier ennuyeux ? Pas du tout, le vigile revendique sa place et son rôle. Sa conscience professionnelle reste irréprochable. Nous ne connaitrons de lui que sa voie et cette porte. Une porte, un vigile associés pour le meilleur et le pire, même quand suite à des travaux les visiteurs se feront plus rares.

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Patrice Pluyette lus par Vaux Livres

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture





- Andriamirado - Aymard - Fiemeyer - Aymard - Pluyette