« Si on peut quitter le partenaire qu’on a choisi de son plein gré, pourquoi les liens du sang nous interdisent-ils de quitter une famille qu’on n’a pas choisie. »
Ito Ogawa

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

51355893

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Romans traduits par Bernard Turle

Peter ACKROYD

Trois frères
Philippe Rey

288 pages | 28-01-2015 | 19€

Trois années de suite, le même jour, trois frères naissent à Londres, le Londres de l’après-guerre, ambiance grise et terne, dans la ville, dans les âmes... Leur mère part rapidement sans explication et reste le père quelque peu mutique et frustré de ne pas avoir réussi la carrière littéraire escomptée. Même si les trois frères restent liés, intimement liés, ils s’éloignent l’un de l’autre, ils ne se reverront que pour l’enterrement de leur père et pourtant leurs destins demeurent liés, tragiquement... Londres ne les oubliera pas… Harry, l’aîné, devient journaliste et oublie vite ses origines. Daniel, le cadet, devient critique littéraire et a le verbe assassin. Enfin, Sam, le petit dernier, devient le bras droit d’un marchand de sommeil. Atmosphère à la Dickens, bien noire et glauque, les petites bassesses s’enchaînent, le genre humain n’est pas à son avantage…

Ecouter la lecture de la première page de Trois frères

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Bernard Turle


André BRINK

La porte bleue
Actes Sud

114 pages | 29-06-2007 | 14€

David sud-africain blanc est professeur d’histoire et de langues, sa femme est également blanche et ils n’ont pas d’enfants. Il est heureux et pourtant hésite à abandonner son métier pour se consacrer à sa grande passion qu’est la peinture. Un jour, la porte bleue de son atelier s’ouvre sur le visage superbe et radieux d’une femme noire accompagnée de deux jeunes enfants métis qui l’appellent papa. Cette apparition lui demeure inexplicable surtout que la femme connaît absolument tout de son existence. Il lui semble que ces trois intrus font partie de sa vie alors qu’il ne les connaît pas : un rêve ou un cauchemar ? une seconde vie ? Cette rencontre exceptionnelle et fantastique lui procure l’occasion d’un retour sur son passé et d’un questionnement sur notre capacité à maîtriser notre destin. Entre conte et allégorie, rêve et hallucination, le lecteur choisira dans ce roman qui laisse quelques portes ouvertes.

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Bernard Turle