« … faire son deuil, que c’est une expression pour les magazines, on continue à marcher avec nos morts sur les épaules, avec nos ombres, et rien d’autre. »
Gaëlle Josse

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45829031

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

J.G. Ballard - Sauvagerie

J.G. BALLARD

Sauvagerie
Tristram

88 pages | 06-01-2013 | 6.95€

Pangbourne Village est une résidence de luxe à proximité de Londres qui accueille une dizaine de familles, enfants et adultes vivent en harmonie dans cet espace sécurisé. Du jour au lendemain, ce monde disparaît : les adultes sont retrouvés sauvagement assassinés et les enfants se sont évaporés. L’enquête échoue, les assassinats ne sont pas élucidés et les disparitions demeurent inexpliquées. Pour relancer l’enquête, la police fait appel au psychiatre Richard Greville qui présente maintenant son rapport, clinique, froid, précis, incisif qui dresse également le portrait d’une société riche, repliée sur elle-même, actrice d’un film écrit au scénario sans surprise, sans liberté ni improvisation (« La seule chose étonnante chez ces gens, c’est qu’ils aient trouvé le temps de se faire assassiner. »). Récit très court, percutant, dérangeant, glacial, joli uppercut notamment aux amoureux des caméras de surveillance et autres adeptes des sociétés sécurisées. Le texte date de 1988, à bon entendeur…

Ecouter la lecture de la première page de Sauvagerie

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Robert Louit