'Il n’existe pas d’histoire qui, en tout ou partie, ignore le passé.'   Colum McCann

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12461713

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Benjamin Whitmer - Evasion








Benjamin WHITMER
Evasion
Gallmeister
407  pages
23.5  euros

03-08-2018

 

    Vous avez apprécié « Pike », vous allez adorer « Evasion » qui commence le soir du réveillon 1968 dans une petite ville du Colorado qui vit notamment grâce à sa prison et ses gardiens. Cette nuit là, un blizzard puissant est tombé sur la ville mais les évènements bousculeront néanmoins le terne quotidien de cette Amérique profonde : douze détenus se sont faits la belle et se retrouvent dans la nature ! La machine de guerre se met en branle immédiatement menée par le directeur de la prison, homme à poigne sans aucune limite : morts ou vifs, les douze prisonniers doivent être de retour rapidement, c’est un ordre, et tout est permis, même prendre quelques médicaments pour faciliter la traque et désinhiber quelques freins... Naturellement l’affaire intéresse les journalistes toujours à l’affût de sensationnel et souvent aux ordres des plus forts... Le récit donne chapitre à chacune des parties et la plume de Benjamin Whitmer, la noirceur absolue du propos d’une maîtrise totale, la puissance des personnages tiennent en haleine le lecteur de la première à la dernière page, du grand art ! Mais plutôt qu’un long discours, un court florilège de petits et noirs bijoux :

« Les choses deviennent toujours plus noires. Quiconque n’a pas comprit ça vit dans un autre monde. »

« On ne peut jamais cerner personne dès lors qu’il est question de ressentiment. »

« Mais on a toujours ses souhaits dans une main et de la merde dans l’autre... »

« Vivre dans cette ville, c’est comme se faire étrangler, mais très lentement. Le genre de mort lente et suffocante à laquelle on met une vie entière à s’habituer. Et puis on meurt. »

« Rien n’égale la violence que les gens comme il faut sont capables d’exercer au nom de la préservation de la vie comme il faut. »

« S’il y a le moindre truc qui risque de tourner mal, il tourne mal, toujours. Si t’as une toute petite chance dans ce putain de monde, elle t’échappe avant même que tu l’aies vue venir. »

« Quand il buvait, c’était un homme plus plat. Quand il s’arrêtait, c’était un homme plus pâle. On ne gagne jamais. »

« Comment se retrouve-t-on coincé dans une vie qu’on n’a jamais voulue ? Voilà la vraie question. Et elle n’a qu’une seule réponse. Personne ne vit la vie qu’il a voulue. »

« Ce monde est fait pour tenir votre cœur captif le temps qu’il faut pour le broyer. »

« Peu importe combien d’amour il y a dans le monde, cela ne suffit pas. Pas pour la paix ni la lumière ni le soulagement de la douleur. Peu importe combien d’amour il y a dans le monde, cela ne suffit pour rien du tout. »


Ecouter la lecture de la première page de "Evasion"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère Polar/Thriller
Traduction : Jacques Mailhos

 


Les titres de Benjamin Whitmer lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Gallmeister lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture