'Je pense que ce pays a commencé à partir en brioche le jour où on a décidé qu’on préférait la sûreté à la liberté.'   Pete Hautman

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



42344666

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Alexandre Garabedian - La compromission








Alexandre GARABEDIAN
La compromission
Denoël
254  pages
18  euros

05-08-2021

 

    Dans un futur proche ou éloigné, chaque lecteur en sera juge, un jeune ambitieux Hugo-Theo proche du pouvoir met tous ses talents aux services des gouvernants. Sûr de lui, jamais de doutes, il est prêt à tout pour monter, monter, monter, le pouvoir, l'argent... les effets collatéraux lui importent peu. Paris est maintenant réservé à l’élite à laquelle il appartient, ceux qui pensent, ceux qui savent. A l’écart, les pauvres, les exploités, les assistés, poids handicapant pour la société, sont repoussés. C’est de ce côté que son frère Gaspard a choisi d’être. Alors quand sa femme rejoint le camp des sacrifiés, il interpelle Hugo-Theo. Restera-t-il dans son tour d’ivoire ou acceptera-t-il de remettre en cause ses choix et œuvrer contre le système qu’il défend aujourd’hui ? La question mérite-t-elle d’être posée... Un brûlot au plus près du cynisme et du mépris qui expose une version possible de notre futur (voire par certains côtés de notre présent) à moins que chacun de nous prenne en main notre destin commun et refuse la moindre compromission...

« La valeur d’un individu n’est que la somme de ce qu’il consomme »

« ... la fabrication d’infirmes du langage est la condition nécessaire à la création d’une nouvelle race de consommateurs. La vraie victoire aura été remportée lorsque l’humanité entière ne communiquera plus que par chiffres. »

« Le droit n’existe pas. Seule s’impose la loi du plus fort. »


Ecouter la lecture de la première page de "La compromission"   

Thème(s) : Littérature française

 


  Les titres de l'éditeur Denoël lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture