« Les animaux ne versent pas de larmes quand ils pleurent. »
Rhéa Galanaki

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

47578399

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Bérengère Cournut - Zizi cabane

Bérengère COURNUT

Zizi cabane
Le Tripode

240 pages | 10-08-2022 | 18€

La famille (Odile, Ferment et leurs trois enfants, Béguin, Chiffon et Zizi Cabane) s’est installée dans une nouvelle maison à la campagne avec bonheur. Puis Odile, la mère, amoureuse de l’eau et des sorties nocturnes dans la nature, disparaît sans un mot, mystérieusement. Chaque membre (même Odile qui garde bienveillant un œil sur eux) de la tribu prend sa part du récit : une fêlure terrible dans la famille qui se mue en petite meute : chacun fait discrètement attention à l’autre, on se serre les coudes, toujours un œil attentif sur son frère, sa sœur, son père... le nouveau chemin de vie devient autant solitaire que collectif avec toujours une immense tendresse, une imagination débordante et une candeur attendrissante comme bouée de sauvetage. La tribu s’agrandit avec l’arrivée de tante Jeanne, de Marcel Tremble un nouveau grand-père sorti de nulle part et épisodiquement le prince charmant de Jeanne. Il va bien falloir tout ce beau monde pour tenter de gérer la mystérieuse source d’eau qui est apparue en même temps qu’un vent frais et qui provoque dégâts sur dégâts dans la maison. Un conte lumineux et émouvant pour suivre le long cheminement d’un père et de ses enfants pour tenter de renouer avec la paix intérieure et la vie, apprendre à maîtriser leur chagrin et leur deuil, à se passer de la présence physique d’un être cher, de comprendre que « ... pour l’amour charnel, on doit se débrouiller sans elle » mais que « Leur mère est partie tout en restant en eux. ».

« Nous débordons tous un jour du lit qui ne peut plus nous contenir. »

Ecouter la lecture de la première page de Zizi cabane

Thème(s) : Littérature française