'Son esprit n’était pas induit en confusion par des concepts tels que la psychanalyse, la névrose, l’existentialisme, et il savait ressentir cette chose à vrai dire élémentaire qu’est la douleur de l’autre. Il savait être triste pour l’autre. Il y avait en lui une sensibilité sans équivalent dans le monde hypocrite des gens trop instruits.'   Asli Erdogan

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 





Simon

Carnets de voyages
Alternatives, La Boussole



Rendez vous le samedi 20 mai
dans le cadre de la manifestation "Le Tour des Mots"
Ferme des Jeux, Vaux-le-Pénil

En cas d'impossibilité, il est possible de réserver sa dédicace.


L'auteur

Simon est spécialiste des carnets de voyages puisqu'il a publié quatre carnets de voyages aux éditions La Boussole (cf. ci-dessous). Ces carnets retracent ses voyages dans des pays lointains ou européens. Mais il est également membre de l'association "Les Carnettistes Tribulants" qui regroupe une vingtaine d'artisites d'horizons différents (peinture, illustration, enseignement, graphisme, BD...) et qui a pour but la défense et la promotion du carnet de voyage.


Présentation des ouvrages


Lors de son deuxième voyage en Chine, l'auteur a pris le temps de dessiner et peindre les scènes qui se présentaient à lui dans les différents endroits qu'il a visités : Pékin, Xi'an, Zhangjiajié, Shenzhen, Hong-Kong, etc.
Récits de voyage dans ce désert d'Afrique du Nord illustrés par des croquis, des encres et des aquarelles.
L'artiste peintre a passé deux ans et demi au pays du Fado, du bleu dominant et des femmes vêtues de noir, entre succès et difficultés à survivre. Il a réuni dans ce livre une centaine de dessins et une cinquantaine de reproductions de ses peintures, ainsi que sa correspondance, tantôt joyeuse et drôle, tantôt triste et presque dépressive, selon l'humeur du moment.
De Bombay à Madras, de Maduraï à Cochin, en passant par Pondichéry, Simon, artiste-peintre, retranscrit au travers d'une centaine de dessins à l'encre, ces ambiances, ces scènes de vie et ces odeurs de l'Inde.
Une vingtaine de carnettistes, les carnettistes tribulants, ont décidé de casser les stéréotypes de la banlieue et portent un regard neuf sur le sujet en présentant leurs oeuvres : aquarelles, dessins, collages, photographies, écrits, etc. Plusieurs pages sont consacrées à chaque ville en donnant l'envie de les visiter (Saint-Ouen, Saint-Denis, Aubervilliers, Pantin, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Bagnolet, Montreuil, Vincennes, Saint-Mandé, Charenton, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly, Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, et Clichy). De nombreuses critiques élogieuses de la presse ont marqué la sortie de ce remarquable premier ouvrage de l'association, citons notamment celle parue dans Télérama en février sous le titre "BANLIEUE A CROQUER" : "...les regards sont variés. Certains se focalisent sur des sites emblématiques : ballade bucolique dans la zone industrielle des docks de Saint-Ouen ; visite de l'antichambre du hammam de Saint-Denis où le temps semble s'être arrêté ; plongée colorée dans le gigantesque bazar à ciel ouvert des puces de Montreuil... D'autres ont une démarche plus introspective : Antonia Neyrins part sur les traces de son enfance à Pantin, Christelle Guénot livre un extrait du journal intime de sa grossesse dans les coulisses de la célèbre maternité des Lilas. Autant d'approches impressionnistes et émouvantes...".


Le Jour J





Mentions légales