'Celui qui aime ne finit pas toujours perdant. Contrairement à celui qui n’en a pas la faculté.'   Maria Ernestam

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13220340

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Alain Guyard




- 1 -



Alain GUYARD
La zonzon
Le Dilettante
288  pages
20  euros

30-09-2011

 

    Qui a dit que la philosophie était réservée aux boudoirs ? Lazare Vilain prouve le contraire en acceptant d’aller enseigner la philosophie dans les prisons et d’y animer des ateliers. Exposer, inculquer, se confronter, converser, les murs des prisons n’empêchent pas les plus grands concepts de prendre leurs envols et Lazare déploie tout son art pour initier les prisonniers volontaires. Mais ces hommes l’intriguent, l’attirent, attraction du danger, frissons, liaisons dangereuses, image du voyou fort, puissant et sympathique. Lazare Vilain franchit le pas au côté de la belle et attirante Leïla, tout est en place pour que le roman vire au polar philosophique avec une gouaille plaisante et quelques réparties d’anthologie. La philosophie ne se laissera pas écraser par la prison mais le philosophe ?

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture