« Parce qu’être lâche, c’est pas forcément reculer, ça peut simplement consister à faire un pas de côté pour plus rien voir de ce qui dérange. »
Franck Bouysse

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45584347

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Anne Enright

Anne ENRIGHT

Retrouvailles
Actes Sud

310 pages | 15-05-2009 | 22.2€

Veronica est l’une des filles d’une famille ou plutôt tribu irlandaise, famille nombreuse où les enfants naissent les uns après les autres, au fil des rapports des parents. Elle pense être proche et connaître son frère ainé Liam, pourtant lorsqu’elle apprend son suicide, elle va découvrir que finalement, elle ne sait pas grand-chose sur sa vie, ses sentiments, son histoire. Au fil de ses nuits d’écriture, elle part à sa découverte qui inévitablement est aussi la découverte de sa famille… Entre souvenirs et hypothèses, rêve et réalité : famille, amour, sexe, secret, responsabilité, culpabilité…

Prix Booker Prize 2007


« Et ce qui me stupéfie quand je m’engage sur l’autoroute, ce n’est pas que tout le monde perde quelqu’un, mais que tout le monde aime quelqu’un. Cela semble une telle perte d’énergie – et nous le faisons tous, tous les gens qui filent entre les lignes blanches, qui se joignent au flot des voitures, qui convergent, qui doublent. Nous aimons tous quelqu’un, même si ceux que nous aimons vont mourir. Et nous continuons à les aimer, même quand ils ne sont plus là pour qu’on les aime. Or il n’y a, me semble-t-il, aucune logique ni aucune utilité à cela. »

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Isabelle Reinharez