« Je ne dors pas mais mon fixe est débranché, mon portable éteint. Et alors ? C’est ma façon d’être humaine. »
Eva Baltasar

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45778975

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Balthasar Thomass

Balthasar THOMASS

Le cercle des cendres
Philippe Rey

206 pages | 25-08-2010 | 17€

Le narrateur lorsqu’il était jeune garçon vit s’installer un homme venu de nulle part, Friedhart Stahl. Sa mère revient avec lui d’un voyage à Lanzarote, il prend sa place au sein de la famille, devient l’amant de sa mère sous le regard d’un père en retrait. Impressionné, marqué par cet homme, le jeune Munichois devenu adulte entreprend plus tard une enquête sur les traces de Friedhart, représentant de la génération des Allemands de l’après-guerre (il est né en 1942). Ces hommes devront vivre ou survivre avec ce qu’ont fait ou pas fait leurs parents. Ils devront surtout deviner, supposer, questionner, ignorer ou oublier… mais l’apaisement sera souvent hors d’atteinte. Friedhart tentera de noyer sa culpabilité dans le voyage, l’éloignement et le travail. Toujours en marge, moments de solitude, instants de rencontres, jamais il ne pourra se libérer totalement de ce lourd passé, de ce cercle de cendres. La narration n’est pas chronologique mais les aller-retour dans le temps mettent en évidence l’enchevêtrement du passé, du présent et de l’avenir aussi bien que les causes, déroulements et conséquences des événements ayant marqué cet homme emblématique d’une génération écrasée par un sentiment de culpabilité inaltérable.

Thème(s) : Littérature étrangère