'On a la vie de ses risques, mes chatons. Si on ne prend pas de risque, on subit, et si on subit on meurt ne serait-ce que d’ennui.'   Négar Djavadi

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



17000516

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Catherine Fradier




- 1 -



Catherine FRADIER
Cristal défense
Au Diable Vauvert
560  pages
20  euros

24-03-2010

 

    Le premier niveau de l’Agence (française) de Sécurité Economique est constituée de trois hommes et deux femmes avec Eléonore de Coursange dite Léo à sa tête. Alors qu’elle est aux ordres du mystérieux et opaque Gerbod, sorte d’éminence grise inquiétante, elle dirige le groupe d’une main de fer tout en demeurant attentive à son groupe voire attentionnée. Chaque membre fait preuve d’un sérieux et d’un dévouement sans faille tout en demeurant à l’écoute des autres. Léo adore son mari également au service de l’état mais ne peut oublier sa fille disparue. Elle espère toujours la voir réapparaître dans un aéroport quelconque et reste en veille permanente attendant de voir son visage ou sa silhouette sur un écran de surveillance des zones aéroportuaires. Les affaires de l’Agence touche à la sûreté économique de l’état et tous les coups sont permis pour assurer la suprématie économique d’une société, d’un état. La guerre économique est sans merci, sans sentiments : désinformation, sabotage, espionnage, chantage, meurtre, terrorisme, rien ne nous est épargné, même l’Agence s’alloue des droits loin des lois judiciaires habituelles. Alors quand il s’agit d’autonomie alimentaire, d’OGM et de semences, de monopoles (cela ne vous rappelle-t-il pas une célèbre multinationale ?), cela devient brûlant, très brûlant, surtout lorsque certains membres d’officines «étatiques semblent également comploter… Léo saura-t-elle mener de front les enquêtes officielles de son agence et l’enquête plus personnelle l’atteignant, elle et son époux ? Un magistral et dense thriller d’espionnage économique qui nous tient en haleine du début à la fin notamment par la multitude des intrigues qui s’enchaînent les unes après les autres toujours pour notre plus grand bonheur. Après «Camino 999» (toujours en vente chez Vaux Livres), Catherine Fradier confirme si nécessaire son talent à la fois pour mener ses intrigues étayées par une documentation évidente mais aussi par la galerie de portraits réussis qui les accompagne. Vivement la suite !

Article paru dans la revue "Page des Libraires"


Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture