« Depuis qu'on sait que les américains arrivent, tout le monde a été résistant. Tout le monde a connu un juif. Un juif qu'on aimait bien. Un juif à qui on a rendu service. Un bon juif. »
Louis Calaferte

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

97398404

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Emmanuelle Lambert

Emmanuelle LAMBERT

La tête haute
Les Impressions Nouvelles

1 | 128 pages | 16-10-2013 | 12.5€

Betty, 95 ans, vit à Marseille et se lasse que personne ne veuille l’écouter. Agathe, sa petite-fille, brillante élève pleine de vie, passe alors une annonce pour recruter un écrivain prêt à écrire la vie de sa grand-mère. Ses enfants et petits-enfants se cotisent et voici Jean, 40 ans, qui se lance dans l’aventure. Il vit avec Laura une Italienne et s’occupe de la petite Sonia qui a choisi le silence. Voici tous les ingrédients pour un roman sur le temps, sur les voix, sur les voies empruntées par nos vies, sur les âges, les personnages ont de 8 à 95 ans ! Evidemment, chacune, chacun a son histoire, a vécu et continue de vivre sa vie, Betty revient sur ses sentiments, son parcours sans amertume ni rancœur (« La tristesse lui est un sentiment inconnu. ») même si elle reconnaît avoir vécu « en retenant sa respiration. » Les histoires s’entremêlent sans confusion aucune, avec douceur et sensibilité. Emmanuelle Lambert passe avec grande légèreté de l’une à l’autre, de Marseille à Paris, en passant par Alger et Trieste. « C’était quoi le plus beau ? La lumière. » selon Betty, héroïne modeste de ce texte lumineux et pétri d’humanité.

Ecouter la lecture de la première page de "La tête haute"

Fiche #1367
Thème(s) : Littérature étrangère