« Tu as raison, on enjolive toujours le passé. On se souvient de l’ivresse et on oublie la gueule de bois. »
Ingrid Naour

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45584601

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Fabienne Kanor

Fabienne KANOR

Anticorps
Gallimard

169 pages | 04-02-2010 | 16.15€

La narratrice Louise mariée avec le même homme depuis 40 ans atteint un âge clé, temps des bilans… Elle semble emblématique d’une génération volontaire et engagée qui pense et espère avoir maîtrisé et changé sa vie par rapport à celle de leurs mères. Pourtant le bilan sans concession s’avère particulièrement morose. Une vie de mensonges, de petites acceptations, asphyxiant toutes les rebellions, qui, cependant, ne sont rien devant ce lent vieillissement, inexorable, avilissant, terrifiant qui transforme le corps, le déforme, l’éprouve, le mord, le ronge. Devant cet affaiblissement et cette déchéance physique accompagnés par des sentiments noirs de dégoûts et de colère qui n’épargnent rien ni personne, Louise se décide enfin à franchir le pas : « L’idée de prendre la fuite est venue après, quand, demeurée seule sur la cuvette W-C, j’ai senti mes jambes trembler, courir loin. Là où il me serait permis d’usurper toutes les identités. Ni Louise, Ni Singer, ni Serin. Ni cancéreuse, ni mère, ni rien. Quelqu’un de neuf, peut-être ». Une rupture sur le chemin de la liberté, mais sera-t-elle capable et pourra-t-elle en jouir pleinement ?

Thème(s) : Littérature française