'Celui qui n’a pas peur de souffrir a plus de chance d’être heureux.'   Valter Hugo Mãe

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12965618

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Hugo Hamilton




- 1 -



Hugo HAMILTON
Comme personne
Phébus
331  pages
22  euros

23-01-2010

 

    La seconde guerre se termine et Maria Liedmann fuit un Berlin dévasté. Elle retrouve son père alors qu’elle vient de perdre son enfant, le petit Gregor. Elle se laisse balloter dans cette fuite sans but, parmi une foule hagarde et apeurée. Emil, son père, est prêt à tout pour tenter de redonner vie à sa fille, même un fils ! Il croise un orphelin, saisit sa chance, et le confie à sa fille. Il sera son fils. Gregor. Personne n’y trouvera rien à redire. Pourtant soixante plus tard, Gregor en est encore à se demander qui il est. Un ami d’Emil son grand-père a instillé très tôt le doute dans la tête de Gregor quant à ses origines. Gregor n’aura de cesse d’élucider l’énigme de ses origines. Ne serait-il pas un petit orphelin juif à qui l’on aurait menti depuis le début ? Gregor pourra-t-il se construire, devenir quelqu’un ou conserver ce sentiment de n’être « comme personne » et continuer d’errer dans une vie hésitante...

« Il a toujours dû s’arranger avec son passé et développer, jeune homme, des procédés, certaines aptitudes qui lui permettaient de filtrer l’indésirable. Vannage et triage : c’est l’expression qui lui est venue pour décrire cette activité mentale au cours de laquelle chacun arrange ses propres souvenirs de façon à pouvoir vivre avec. »

« Existe-t-il des personnes qui n’ont pas le don d’aimer, comme d’autres n’ont pas l’oreille musicale, le don de la danse ou ce sens de l’équilibre qui permet de faire tourner une assiette sur un bâton ? Des êtres dont l’histoire est dévastée. Dont la poitrine accueille un cœur froid. A qui cette précieuse substance a été arrachée à un moment ou à un autre. Qui n’ont jamais trouvé le moyen de l’exprimer ou de la recevoir. L’amour n’est-il rien d’autres qu’une manifestation d’insécurité ? »

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Joseph Antoine

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture