« Nous portons tous des masques sociaux. Ils nous protègent du regard public, nous permettent de conserver une intimité. »
Jérôme Lafargue

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

49667439

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Isabelle Blondet-Hamon

Isabelle BLONDET-HAMON

Un écho si lointain
Diabase

92 pages | 16-03-2015 | 9.51€

En 1939, Lucien vit la drôle de guerre. En son cœur. Il a quitté sa femme et son petit Pierrot pour conduire un gradé méprisant. Il est contraint de supporter les ordres, contre-ordres, les rires gras et plaisanteries grossières. Heureusement, Louis n’a pas oublié son violon, il l’accompagne toujours et il continue de jouer, de s’exercer, d’habituer ses doigts aux mouvements répétés et encore répétés sur les cordes. Le violon entre ses mains, il s’évade immédiatement, la musique, les sons, les notes, l’emportent ailleurs, loin de tout. Et puis, lui, l’aîné de la famille destiné à reprendre l’horlogerie familiale, réfléchit à son avenir. Un texte court, aussi délicat qu’intense, qui met à jour l’absurdité de cette guerre et de toutes les guerres.

Ecouter la lecture de la première page de Un écho si lointain

Thème(s) : Littérature française