'La littérature doit nettoyer les mots, s'insurger contre le laminage généralisé.'   John Berger

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



14855037

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Jérôme Chantreau




- 2 -



Jérôme CHANTREAU
Les enfants de ma mère
Les Escales
475  pages
19.9  euros

16-12-2018

 

    Les enfants de ma mère relate le bouleversement de la vie familiale et des femmes d’un milieu aisé de l’après 68. Françoise votera pour la première fois en 81 et pour Mitterrand, « heureuse d’avoir commis une grosse bêtise. » Elle aura deux enfants, puis divorcée, « Elle n’était plus la femme de quelqu’un. Elle deviendrait quelqu’un. » Mais « changer la vie » et devenir quelqu’un n’est pas un long chemin tranquille… Elle ouvrira son appartement parisien à tous, fera ce qu’elle peut avec ses enfants, souvent dépassée, s’occupera des gamins perdus, fracassés par la vie qu’elle accueillera, et en s’occupant du « désordre des autres » délaissera peut-être ses enfants, et notamment Laurent hypnotisé par son ami Victor, prêt à tout avec lui, ressentir le frisson et la tension du danger au détriment de sa liberté… On retrouve avec plaisir le style de Jérôme Chantreau pour un roman emblématique d’une certaine France des années 80.

« L’héroïne, c’est une maison avec un feu de bois, un canapé et une couette. On y entre et on ne veut plus en sortir. Pour quelle raison ? Dehors, tout est froid et difficile. »

« Mais il n’avait de résolution que dans ses rêves. »


Ecouter la lecture de la première page de "Les enfants de ma mère"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Jérôme CHANTREAU
Avant que naisse la forêt
Les Escales
220  pages
17.9  euros

30-09-2016

 

    La mère d’Albert vient de mourir. Albert rejoint alors avec l’urne funéraire la maison familiale de Mayenne dont ses parents avaient hérité au cœur d’une large forêt. Une affaire de quelques jours, une fois la chanson pour la cérémonie funèbre choisie. Pourtant, Albert retrouve immédiatement les odeurs et les lumières d’antan, les bruits… Finalement, tout le monde repart et Albert se retrouve seul, avec sa mémoire, l’héritage familiale (la forêt est-elle le lieu idéal pour retrouver ses racines ?) et la légende qui l’accompagne, un ermite habiterait les bois. Albert se noie dans ses souvenirs à la recherche de sa mère et dans la forêt, une forêt qui l’appelle et qui peut être aussi bien douce et protectrice que violente et dangereuse, aussi bien fraîche qu’oppressante et avec le risque permanent de s’y perdre. Dans une forêt, la vie s’expose, les naissances et les morts se côtoient à tout instant. Pour les amoureux des contes, des arbres et des forêts qui n’ont pas peur des héritages, « Ce n’est même pas l’amour de la nature. C’est un truc morbide à nous. On est programmé dans cette maison. ». Un premier roman envoûtant illuminé par une écriture souvent poétique.

Premier roman


Ecouter la lecture de la première page de "Avant que naisse la forêt"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture