'A moins d’être un imbécile, un sot, ou un doux rêveur, il ne faut jamais vivre des promesses des autres. De celles que l’on se fait à soi-même, peut-être. Et encore…'   Jean-Paul Delfino

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



14794969

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

José Carlos Somoza




- 1 -



José Carlos SOMOZA
Daphné disparue
Actes Sud
218  pages
19  euros

03-08-2008

 

    « Je suis tombé amoureux d’une inconnue » est la première phrase d’un court texte incomplet écrit par Juan Cabo, écrivain à succès. Il l'a ou l'aurait écrit quelques heures avant un accident de la route qui le rendit amnésique dans un restaurant très littéraire... Il le retrouve dans un petit carnet enigmatique à sa sortie d'hôpital. A partir de ce court texte, Juan Cabo (ou José Carlos Somoza ou quelqu'un d'autre qui sait ?) oriente ou désoriente le lecteur dans une aventure entre fiction et réalité. La perspicacité de Juan Cabo et du lecteur seront mises à l'épreuve pour déceler le vrai du faux. L’amnésie engendre le doute chez l’écrivain, doute permanent sur la véracité des faits, des écrits, de la création littéraire (« Il m’arrive une chose très bête, vraiment très bête, dis-je. Je suis écrivain, de sorte que je ne peux me fier à ce que j’écris. Qui sait si ce que j’ai écrit hier, je l’ai inventé ou vécu ? Et si je ne l’ai pas vécu, dans quelle mesure l’ai-je inventé ? Amnésique, comme je suis, comprenez-le, les mots en soi ne suffisent pas… »). Un terrible labyrinthe où le lecteur suit l’écrivain et le héros. L’auteur, spécialiste des Métamorphoses d’Ovide, saura-t-il retrouver son chemin et cette belle inconnue ? Intrigue palpitante au service et sur la création littéraire. Cette enquête originale et haletante à la chute inattendue réussira peut-être à faire douter le lecteur de l’assertion "la seule chose réelle d’un texte est l’auteur"…

« Tu inventes, j’invente, nous inventons tous, personne ne peut vivre sans inventer. »

« Vous croyez que vous pensez librement, je crois que je pense librement, mais nous nous trompons tous les deux : en fait, nous pensons et nous faisons ce que cet être invisible nous ordonne… La vie fonctionne comme ça, mon ami. Nous sommes de simples personnages. »

« Le passé de tout être humain est identique à celui de tous ; nous ne nous différencions qu’au moment de le raconter »

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Marianne Millo

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture