'Les cicatrices sont comme les années, se disait-il, elles s’accumulent petit à petit, et tout ça finit par faire un être humain.'   Robert Seethaler

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



18224764

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Léonardo Padura




- 1 -



Léonardo PADURA
Les brumes du passé
Métailié
353  pages
21  euros

21-08-2006

 

    L'inspecteur Mario Conde a quitté la police depuis plusieurs années et crise oblige, il gagne maintenant sa vie grâce au commerce de livres anciens en achetant les bibliothèques de particuliers contraints à la vente pour continuer de vivre. Le hasard lui fait rencontrer une bibliothèque extraordinaire d'une soeur et d'un frère intacte depuis quarante ans. Il commence progressivement à se "servir" et dans l'un des volumes il trouve une photo de Violeta del Rio, chanteuse de boléro (chant mélancolique originaire de Cuba) des années 50 qui s'est suicidée, qui annonce qu'elle abandonne la chanson. Coïncidence ou pas, le frère meurt quelques jours plus tard assassiné dans la biliothèque. Suspecté, Mario se lance alors dans une enquête qui lui fera déméler les fils d'une sombre histoire familiale...

Enquête policière d'un amoureux fou des livres qui nous emmène visiter Cuba, mais le Cuba des arrières-cours et du quotidien qui échappe aux touristes. Enquête truffée de réflexions sur la vie à Cuba notamment dans les quartiers pauvres et sur le désenchantement vis-à-vis de cette révolution qui a mal tourné et qui oblige à la débrouille. Des histoires et des secrets de famille se mêlent à cette enquête, au milieu d'amitiés solides et émouvantes dans une atmosphère à la fois nostalgique et épicurienne (les repas organisés par Mario avec ses amis suite aux ventes de livres sont particulièrement truculents). Léonardo Padura nous incite avec réussite à prolonger ce voyage dans le passé musical et littéraire cubain.

"Il est certain que la vie peut parfois trop ressembler à un boléro et que la seule solution élégante est de la confier, avec ses peines et ses joies, à une voix capable de la soulager de sa fatalité essentielle : une voix douce comme celle de Violeta del Río."

Thème(s) : Littérature étrangère Polar/Thriller/Noir
Traduction : Elena Zayas

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture