« Fuguer est le contraire d'un suicide : on part pour vivre et ce n'est pas une tentative de vivre, mais l'unique essai pour le faire. »
Hafid Aggoune

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45583817

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Lionel Duroy

Lionel DUROY

Vertiges
Julliard

468 pages | 03-09-2013 | 21€

Augustin, écrivain, et Esther se sont séparés. Une passion qui a duré et l’écrivain revient sur cette période et tente d’analyser aussi bien cette phase que les fissures qui les amèneront progressivement à cette rupture. Il dissèque, revient en boucle sur son passé. En effet, Augustin partage son existence avec trois fantômes. Trois fantômes qui le torturent et l’obsèdent. Ses parents d’abord : sa mère qui l’a toujours rejeté et a constamment violenté sa famille, Toto, son père, qui a tout accepté da sa mère. Augustin a si peur de lui ressembler, d’éprouver les mêmes sentiments, d’être aussi lâche. Et puis, il y a Cécile, l’amour précédent, qui l’a quitté pour un autre homme. Augustin n’a pas tourné la page et continue de l’aimer. Augustin revient en boucle sur l’influence de ces trois personnes, sur la période de son enfance et sa vie de couple avec Cécile et tente d’y déceler des résonances concernant son amour pour Esther. Il dissèque minutieusement, jusqu’au plus profond, ses sentiments amoureux, de leurs naissances jusqu’à leurs lentes érosions puis leurs morts.

Ecouter la lecture de la première page de Vertiges

Thème(s) : Littérature française