'Te voilà bien : homme modéré, inestimable sous-fifre des méchants. Homme modéré, on peut t'utiliser pour faire le mal, mais tu ne vaux rien pour faire le bien.'   Herman Melville

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



22653139

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Luce D'Eramo




- 1 -



Luce D'ERAMO
Le détour
Le Tripode
450  pages
25  euros

18-04-2020

 

    « Le Détour » est le fruit de vingt-cinq années d'écriture pour dresser cette introspection absolue, pour se trouver, retrouver une identité, descendre avec difficulté au plus profond de soi en mettant de côté à force de lucidité tous les a priori qui nous accompagnent. Faire remonter le passé pour dire son histoire, pour redécouvrir voire découvrir son histoire. En effet, « Le Détour » interroge aussi la mémoire et les souvenirs. Il relate le parcours de Luce d'Eramo qui, élevée dans une famille bourgeoise de dignitaires fascistes soutien de Mussolini, partit de son propre chef en Allemagne en 1944 pour intégrer un camp de travail nazi. Elle a 19 ans quand elle décide de se rendre compte par elle-même de ce qui se passe dans un Lager mais aussi de constater jusqu'où elle est capable d'aller, d'éprouver les évènements, découvrir ce qui peut vous changer, faire évoluer votre vision du monde, de l'homme. Donc elle raconte tout, sans concession, à différentes périodes, se souvient de l’horreur, de la faim, la maladie, du mépris, de la violence, du sexe, des rivalités de classe notamment, des évasions, de l’accoutumance au pire, de la lutte pour la survie... Oui, elle est fasciste, mais elle peut néanmoins revendiquer de meilleurs conditions de travail, de vie. En 1944, elle travaillait dans les camps, fin 1945 elle reviendra paralysée en Italie sans jamais avoir accepté aucun passe-droit. Une année pour une seconde identité. Et « le Détour » témoigne de cette mutation totale et du long chemin à parcourir pour que Luce d’Eramo l’appréhende. Le Détour vous interrogera aussi longtemps !

Ecouter la lecture de la première page de "Le détour"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Corinne Lucas Fiorato

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture