« Si je construisais une cheminée dans ma maison, ce serait non pas pour laisser sortir la fumée, mais pour laisser entrer le ciel. »
Mia Couto

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

47616034

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Manuel Rui

Manuel RUI

Oui Camarade !
Chandeigne

208 pages | 18-09-2017 | 20€

Après l’excellent « Porc épique », voici le deuxième opus de Manuel Rui traduit en Français, un recueil de nouvelles qui revient sur l’année 1975, l’année de l’indépendance de l’Angola. Il est donc question de transition, de pouvoir, de gouvernement, de guerre mais aussi d’enfants et de rêves mais Manuel Rui sait déjà que ce ne sera pas un long fleuve tranquille, les alligators ont la peau dure…

Ecouter la lecture de la première page de Oui Camarade !

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Elisabeth Monteiro Rodrigues


Manuel RUI

Le porc épique
Dapper

108 pages | 05-09-2017 | 6€

L’alimentation d’une famille angolaise après l’indépendance n’est guère variée : poisson frit, manioc et riz, et bis repetita ! Le père est un peu las de ce menu et compatit avec sa femme contrainte à des heures d’attente pour obtenir ces aliments. Il décide alors « d’inviter » dans leur appartement au septième étage un jeune porc afin d’abord de l’engraisser puis de le déguster à l’insu des voisins et de l’administration, espère-t-il ! Hélas, le cochon est attachant et ses enfants ne sont pas décidés à le manger, loin de là ! Ils imaginent divers stratagèmes pour repousser l’assassinat… Le cochon a pris une place évidente dans la famille, il s’embourgeoise même, « un pourceau raffiné », et permet aux enfants de partager avec d’autres les péripéties de cet élevage singulier. Leurs observations d’enfants du comportement des adultes sont un régal. Un court récit cocasse, ironique, critique qui dresse un portrait efficace de la société angolaise. Idéal pour débuter l’année en riant !

Ecouter la lecture de la première page de Le porc épique

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Michel Laban