'Oui, l’amour est une négation du temps, disait-elle. Nous sommes éphémères comme le monde mais éternels comme la jouissance.'   Olivier Liron

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



44226250

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Marie Maher




- 2 -



Marie MAHER
Klaus Klaus
Alma
135  pages
16  euros

18-04-2022

 

    Klaus Klaus vit seul dans un appartement, héritage d’un oncle inconnu. Il ne semble pas souffrir de sa solitude, sa vie est parfaitement réglée, presque minutée, et l’observation précise de son environnement comble cette solitude. Obsessions et lubies participent à son quotidien légèrement bouleversé par un voyage nécessaire suite à une succession. Succession qui fait remonter le passé, un passé douloureux qui ne viendra certainement pas noircir à jamais le présent de ce nouveau monsieur Hulot d’autant plus qu’une belle rencontre quoique légèrement trop chevelue laisse espérer le meilleur. Un personnage atypique qui intrigue, bouscule, amuse et le style de Marie Maher y est pour beaucoup.

Ecouter la lecture de la première page de "Klaus Klaus"   

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Marie MAHER
Pour la beauté du geste
Alma
117  pages
15  euros

08-03-2020

 

    Ils sont morts. Tous les deux, l’un après l’autre. La mère puis le père dans un accident. Restent la maison à quelques heures de Paris et le grand chien gris. Peut-être le seul qui ressent sa douleur, la douleur persistante de cette fille qui a toujours voulu partir, une autre vie. C’est peut-être le moment. Vendre la maison et partir avec le grand chien. Cela semblait facile, « Commencer et vider. Vendre. Sans réfléchir, sans s’attarder, sans même regarder ce qui passe entre les mains. ». Mais il va falloir passer par les souvenirs, par l’enfance, retrouver les trains de la gare toute proche, ceux qui passent sans s’arrêter, ceux qui s’arrêtent, ceux qui reviennent toujours, retour sur elle-même entre passé et présent, tenter de franchir la douleur pour trouver la beauté, ultime effort pour enfin commencer sa vie. Court, percutant et douloureux.

Premier roman


Ecouter la lecture de la première page de "Pour la beauté du geste"   

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture