'La promesse et la menace sont-elles deux façons d’évaluer et de traiter le risque inhérent à toute rencontre humaine ?'   Céline Minard

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



44082025

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Matthieu Zaccagna




- 1 -



Matthieu ZACCAGNA
Asphalte
Noir sur Blanc
125  pages
14  euros

19-06-2022

 

    Courir. Courir dans Paris. Courir toujours. Courir encore. Courir comme seul remède. Courir pour oublier, courir pour se vider, courir pour fuir, courir pour se faire mal (« C’est douloureux mais tu finis par t’y faire… Tu t’y fais car la douleur vaut mieux que l’enfermement, la souffrance que la haine. »), courir pour progresser, courir pour s’occuper, courir pour s’évader, courir pour rêver, courir pour ne pas réfléchir, courir pour réfléchir, courir pour regarder devant, courir en se retournant sur son passé. Courir et convoquer son corps pour oublier les sentiments. Victor a quitté Fécamp avec son père, un père violent qui s’est proclamé écrivain, après le suicide de sa mère. Ce père a toujours installé un climat de violence et de peur : « Etre menacé était devenu une forme de normalité. Vivre dans la peur. Dans le doute. ». Alors Victor choisit la course pour fuir, fuir l’appartement, fuir son père, fuir son enfance, fuir son adolescence, fuir la vie. Au hasard de ses courses, Victor fera de belles rencontres, de belles personnes qui tenteront au-delà de la course de le réconcilier avec l’humanité et son avenir. Comme un sprint, le style comme le sujet et le fond est percutant, rapide, rythmé, haché. Un premier roman émouvant qui dresse le portrait d’un adolescent au bord du gouffre qui réussira notamment par la course à s’extraire de la violence et s’ouvrir les portes du grand stade de la vie.

Ecouter la lecture de la première page de "Asphalte"   

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture