« La vie, lit-on quelque part, est un faisceau de lumière qui traverse brièvement les ténèbres et s’évanouit l’instant d’après. »
Jon Kalman Stefansson

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45585022

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Max Monnehay

Max MONNEHAY

Corpus Christine
Albin Michel

227 pages | 25-08-2006 | 15.2€

Le narrateur est séquestré par sa femme dans une position inconfortable : il est allongé pieds et mains liés et se déplace en rampant. Il ne croise plus sa femme qu'à quelques rares exceptions près. Ses 42 kilos tout mouillés sont loin du poids de son épouse qu'il qualifie de "baleine" tout en restant amoureux de sa peau. Le narrateur n'a plus que le lecteur comme interlocuteur et il lui dira son passé et son incompréhension devant cette situation. Reste une énigme : comment s'est-il retrouvé dans cette position ? Séquestration, violence, domination, masochisme...

"En haut des marches de l'église, elle s'est arrêtée, m'a souri et m'a prévenu que je pouvais bien essayer de la quitter, elle ne me laisserait jamais partir"

"On ne torture avec délices que ceux qu'on aime"

Thème(s) : Littérature française