« Car c’est bien connu, les autres sont dangereux, polluants, chiants, mortels, bref : ils sont différents. »
Fabrice Loi

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45781435

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Michelle Fourez

Michelle FOUREZ

Adrienne ne m'a pas écrit
Luce Wilquin

93 pages | 12-09-2015 | 10€

Adrienne depuis qu'elle est veuve vit dans la solitude, son fils Augustin exilé aux Etats-Unis ne revient qu'épisodiquement. Friedrich est marié depuis de longues années avec Lisbeth et depuis le suicide de leur fils à 24 ans, ils se sont éloignés l'un de l'autre et le silence s'est installé entre eux. Friedrich est un musicien passionné et court de concert en concert. Un soir, il croise Adrienne qui lui parle de sa musique avec franchise, justesse et sans artifice. Quelques mots, et Friedrich est ému et troublé comme jamais, personne ne l'a jamais compris à ce point. Dès le lendemain, il ne se souvient que de sa voix et de ce qu'elle lui a dit, il lui écrit alors un mail et initie une longue correspondance (via internet, donc immédiate, à toute heure et sans intermédiaire), où chacun se dévoilera, où chacun apprendra à passer outre ses peurs et ses pudeurs, à comprendre l'autre puis à l'aimer, ils se créeront un espace commun et partagé loin du regard des autres : « Vous lire, vous écrire, savoir que toujours nous aurons quelque émerveillement à partager, telle est en ce bas monde ma seule consolation. ». De cette rencontre furtive et de ces nombreuses lettres jaillira un amour sublimé, l'amour par les mots est éternel, l'amour par les corps s'épuise et s'étiole. Autour du tryptique, solitude (« La solitude, oui, mais la grande liberté aussi. »), silence et musique Michelle Fourez réussit avec une grande douceur à greffer un amour franc, éternel, tendre et éblouissant, « Qu'un amour qui se nourrit de mots, un amour où l'on se parle vrai ne peut se tarir parce que le temps a passé, parce que les corps se sont abîmés. ».

Ecouter la lecture de la première page de Adrienne ne m'a pas écrit

Thème(s) : Littérature étrangère