« On croit toujours aller vers l’autre et on ne va jamais qu’à côté. »
Sandrine Willems

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68696048

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Pauline Peyrade

Pauline PEYRADE

L'âge de détruire
Minuit

1 | 157 pages | 29-01-2023 | 16€

Une relation mère-fille à deux âges différents, l’enfance, l’âge adulte, pour deux actes d’une même violence. Dans la première partie, la mère et Elsa, la fille, s’installent dans leur nouvel appartement, aucune des deux ne trouvent sa place dans ce changement d’environnement. La mère et la fille se retrouvent dans une sorte de piège et la violence de la mère enferme sa fille dans une voie qui semble sans issue, comme un hamster tournant dans une roue. Domination, emprise, manipulation, tension malsaine, oppression, atmosphère pesante, chaque mot est à sa place et l’écriture et le style placent le lecteur au plus près de ce face à face. Second acte, vingt ans plus tard, Elsa est partie mais reste proche de sa mère, le lien exclusif se perpétue, la malédiction familiale représentée par trois bagues semble toujours d’actualité alors que la mère décide de vendre l’appartement. Il faut le vider, l’histoire les rattrape, peut-être est-ce le moment de lever le voile sur cette relation, que chacune reconnaisse, comprenne et prenne sa place… Détruire, s’autodétruire, pour tout stopper ou tout continuer voire reproduire… Troublant.

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "L'âge de détruire"

Fiche #2973
Thème(s) : Littérature française