« Elle ne comprenait pas le fait qu’aimer quelqu’un est un malheur, parce qu’on se met entre ses mains et on devient comme les nuages : de petites formes délicates et faciles à détruire »
Alessio Forgione

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

98060252

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Stéphane Héaume

Stéphane HÉAUME

Dernière valse à Venise
Serge Safran

1 | 147 pages | 08-01-2018 | 14.9€

Venise, la ville des masques, conserve ses mystères, son atmosphère et ses acteurs. Sur sa scène se trouve en effet Rodolphe Marchant. Il est malade, ruiné et alcoolique mais une rencontre singulière va l’extraire de cette noirceur : l'envoûtante Dorothy White, ancienne danseuse, va lui apporter un souffle de vie (« Elle était vieille, il était ivre. »). Il se fait passer pour un richissime ténor, Rodolfo Marchanti et ils décident alors de se donner sept jours pour danser une dernière valse et s’aimer. Ils saisiront quelques instants de bonheur et de sérénité au-dessus de ce mensonge et des faux-semblants mais ces quelques instants de grâce et ce retour à la vie n’excusent-ils pas ce mensonge ? L’écriture est poétique, délicate et raffinée, l’ambiance surannée, l’histoire d’amour étonnante, un court texte qui nous charme et que l’on lit d’une traite.

Ecouter la lecture de la première page de "Dernière valse à Venise"

Fiche #2056
Thème(s) : Littérature française