'Mais je plains les gens qui ne supportent pas d’être seuls.'   Peter Farris

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



18803801

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Virginie Lou




- 1 -



Virginie LOU
Allegro furioso
Joëlle Losfeld
102  pages
10.9  euros

08-03-2007

 

    Aurélie la narratrice est photographe et travaille aux services d’archéologues lors de fouilles dans le Rhône. Elle a élevé seule son fils Arno musicien. Ils ont vécu ensemble lié comme un. Arno a réussi le concours d'entrée dans la classe de violon du Maestro, à Toronto. Il doit donc quitter le sud de la France et surtout sa mère. Elle cache ses sentiments : sentiment d’abandon, douleur sourde qui doit être tue, tristesse, complicité rompue… Quelques jours avant le départ d’Arno, ils décident d’aller acheter des malles à Marseille puis continuent jusqu’en Italie et à Rome pour prolonger ces derniers instants de vie commune sans savoir qu’il s’y tient un rassemblement des dirigeants de « L’Empire » émaillé de manifestations. Absorbés par la foule, ils sont portés par l’une des manifestations et Aurélie est blessée alors que son fils disparaît. Elle part dans une recherche désespérée de sa seule raison d’être et revit tous les moments difficiles ou heureux de leur vie commune depuis la naissance d’Arno. Elle a constamment protégé ce fils du monde qu’elle n’apprécie guère, et la triste réalité les rattrape lors des évènements dans cette Rome qu'elle a découverte par sa passion pour Marc Aurèle. Dans sa recherche, elle rencontre Julia qui va l’épauler et qui comme Marc Aurèle a un fils emporté par la folie (La Rome d’aujourd’hui est-il si différente de la Rome d’hier ?). Elle retrouvera finalement Arno qui sera bouleversé par ces évènements. Une histoire poignante sur le monde tel qu’il est et que l’on refuse parfois de voir mais qui nous rattrapera un jour ou l’autre.

« C’était bien la mer, la plage mais on avait changé de monde sans s’en apercevoir ».

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture